Rugby : l’UBB signe avec Numéricable-SFR

 |   |  406  mots
Laurent Marti
Laurent Marti (Crédits : Agence Appa)
Eric Klipfel, directeur exécutif grand public du groupe Numéricable-SFR, et Laurent Marti, président de l’UBB (Union Bordeaux-Bègles), ont annoncé ce jeudi matin, au Nouveau Stade de Bordeaux, leur rapprochement.

Comme l'avait confirmé Laurent Marti au cours du petit déjeuner que lui a consacré La Tribune - Objectif Aquitaine, l'UBB est à la recherche de 3 M€ pour muscler son futur budget. Ce n'est certes pas le partenariat avec Numéricable-SFR qui va permettre de boucler cet appel de fonds. Ce nouveau sponsor, que l'UBB a pu trouver grâce à l'intervention de l'agence de marketing sportif Sportfive (Lagardère Unlimited), qui était représentée par Xavier Oddone, responsable des clubs, était pourtant très attendu.

"Nous recherchons des sponsors d'envergure nationale, comme Numéricable-SFR. Nous avons besoin de financements et, sur le plan humain, de sentir un partenaire fort à nos côtés. Et chez Numéricable-SFR, il y a des dirigeants particulièrement ambitieux" a commenté Laurent Marti.

Le montant de ce contrat de sponsoring, qui place désormais pour trois saisons Numéricable-SFR dans le top des sponsors de l'UBB, avec par exemple la Matmut, n'a pas été dévoilé. Eric Klipfel a de son côté dit la satisfaction de son groupe d'avoir été choisi.

 "La Champions Cup, ce serait génial"

 
"L'UBB est un club qui a de l'ambition et ses dirigeants comprennent ce que l'on veut faire", a résumé Eric Klipfel, qui a rappelé que son groupe sponsorise deux autres clubs de rugby du Top 14 : le Stade Français et le CA (club athlétique) Brive. Concernant la collecte des 3 M€, Laurent Marti a précisé que la campagne commençait bien puisqu'une réunion organisée hier mercredi a permis au club de rencontrer une centaine d'entreprises dont "50 % de prospects". Le maillot des joueurs de l'UBB s'orne dorénavant du logo SFR, au niveau du cœur. Un logo qui sera également présent sur l'ensemble des équipements du club et la panneautique du stade Chaban-Delmas . "Nous avons 450 entreprises partenaires et nous en espérons 500 à 550 pour la prochaine saison. Notre objectif est de générer des retombées économiques pour nos partenaires", a relevé Laurent Marti qui s'est dit optimiste au sujet du match que dispute ce dimanche son équipe en Angleterre contre Gloucester, "une très bonne équipe mais pas meilleure que l'UBB. Passer en Champions Cup l'an prochain serait génial, aussi important que notre montée de Pro D2 en Top 14", a confié Laurent Marti. Un rêve européen à la portée de l'UBB, ce dont le président ne doute pas une seconde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :