Après la flambée RN en Lot-et-Garonne, ressorts et conséquences du vote d'extrême-droite

Pour la première fois au second tour d'une élection présidentielle, le Rassemblement national est arrivé, d'une courte tête, en première position en Lot-et-Garonne. L'expression d'un territoire rural délaissé mais dont les besoins en main d’œuvre de son économie maraîchère paraissent peu compatibles avec les restrictions migratoires défendues par l'extrême-droite.

5 mn

A Montpezat, à 20 kilomètres au nord d'Agen, Marine Le Pen est arrivée en tête au premier et au second tour (26 puis 55 %).
A Montpezat, à 20 kilomètres au nord d'Agen, Marine Le Pen est arrivée en tête au premier et au second tour (26 puis 55 %). (Crédits : Mario Laubacher)

C'est le seul département de Nouvelle-Aquitaine remporté par Marine Le Pen. Pour la première fois au second tour d'une élection présidentielle, le Lot-et-Garonne a porté symboliquement en tête des suffrages le Rassemblement national. La candidate d'extrême-droite y récolte 50,47% des voix face à Emmanuel Macron. C'est 10 points et 16.000 bulletins de plus qu'il y a cinq ans. Pour rappel, au niveau national, c'est le président sortant qui l'emporte avec un score de 58,5 %.

Lire aussi 7 mnPrésidentielle : les résultats du second tour en Nouvelle-Aquitaine en infographies

Marine Le Pen tutoie ou dépasse les 70 % dans cinq petites communes de ce département rural de 330.000 habitants. En revanche, elle est devancée dans les cinq plus grandes villes du département, à l'exception de Fourques-sur-Garonne dans le Marmandais. Du reste, le Lot-et-Garonne apparaît très divisé et le score d'Emmanuel Macron ne dépasse jamais les 60 %, sauf à Agen.

La victoire du parti d'extrême-droite dans le département du Sud-Ouest n'est pas inédite pour une élection. La dernière remonte à 2019 lors du scrutin des européennes. La liste emmenée par Jordan Bardella était arrivée largement devant celle de La République En Marche de Nathalie Loiseau (29,47 % contre 19,17 %). Mais les scores des régionales et départementales n'ont pas confirmé cette tendance (2e et 6e position).

Lire aussi 6 mnRégionales : ce qu'il faut retenir du second tour en Nouvelle-Aquitaine

Chez les élus locaux du RN, on fait le lien entre l'arrivée en tête de dimanche dernier et les inquiétudes de la ruralité.

"Le Rassemblement national a toujours fait de bons scores ici, ça n'était pas vraiment une surprise ! Les thèmes abordés par Marine Le Pen dans la campagne : le pouvoir d'achat, la sécurité, le carburant... sont des thèmes qui parlent aux gens de notre département, qui est un territoire rural", observe Annick Cousin, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine et déléguée départementale du RN en Lot-et-Garonne.

L'élue brandit ainsi le vote de la "France des oubliés". "Nous sommes les délaissés du territoire. En Nouvelle-Aquitaine, on parle toujours de Bordeaux mais jamais de nous ! Même dans le département, les services publics sont centralisés sur Agen, Villeneuve et Marmande", tance-t-elle.

Lire aussi 8 mnRégionales : la Nouvelle-Aquitaine, entre résilience économique et fracture territoriale

Main d'œuvre étrangère majoritaire

Les problématiques qui affectent la vie dans le département sont marquées entre perte des services publics, hausse du coût de la vie accentué par un taux de chômage plus fort qu'au niveau régional et national (7,7 % en Lot-Garonne contre 7,2 % en France et 6,6 % en Nouvelle-Aquitaine, selon Pôle Emploi au 4e trimestre 2021) et une 85e place dans le classement du revenu fiscal moyen des départements (Dgfip, 2020). Une fracture demeure toutefois largement visible entre les agglomérations et les campagnes. Le maire d'Agen veut justifier que le vote d'extrême-droite n'est qu'en partie imputable aux institutions locales. "La responsabilité est partagée, mais l'État a un rôle majeur dans la politique de notre pays, donc une responsabilité majeure", réagit Jean Dionis du Séjour, maire centriste du chef-lieu depuis 2008, pour La Tribune. "Évidemment, les collectivités territoriales doivent aussi se poser la question du lien entre les territoires ruraux et urbains."

Lire aussi 7 mn« Le vote Le Pen est assez identifié à la crise des Gilets jaunes en Gironde et en Lot-et-Garonne »

Mais alors que la question de la régulation de l'immigration apparaît centrale dans le projet présidentiel du Rassemblement national, son impact sur l'économie du Lot-et-Garonne aurait d'importantes répercussions. Selon l'article 1er du projet de loi sur l'immigration porté par Marine Le Pen pendant la campagne, "l'accès des étrangers à tout emploi public ou privé, à l'exercice de certaines professions, activités économiques ou associatives [...] est fixé par la loi."

Un cadre contraignant qui, si la loi venait un jour à être promulguée, pourrait mettre en difficulté les producteurs des fruits et légumes, qui représentent 40 % de la valeur de la production agricole lot-et-garonnaise (Insee, 2016). La chambre d'agriculture départementale estime que plus de la moitié des travailleurs saisonniers sont étrangers, sans toutefois être en capacité de le prouver avec un chiffre à l'appui. Cette main d'œuvre demeure en tout cas indispensable et difficilement remplaçable par des locaux, tant l'emploi agricole attire peu.

"Quand nous faisons appel à Pôle emploi, nous n'avons pas suffisamment de personnes disponibles en retour pour répondre à notre demande. Si nous n'avions pas la main d'œuvre étrangère, ce serait très compliqué", illustre Philippe Sfiligoï, arboriculteur à Aiguillon et président de la coopérative fruitière Cofra. L'exploitant accueillera en majorité des travailleurs d'autres pays, originaires du Maghreb et de Pologne notamment, d'août à septembre pour organiser sa récolte des pommes. D'ici là se dérouleront les élections législatives. Et le Rassemblement national, fort de sa position, voudra concurrencer les députés sortants LREM dans les trois circonscriptions du département.

Lire aussi 16 mn[ENQUETE] Médoc : quand les vignobles externalisent, les saisonniers trinquent (1/4)

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.