Santé, alimentation, éducation : Jean-Luc Gleyze veut une Gironde plus solidaire

Le président du Conseil départemental de la Gironde, Jean-Luc Gleyze, vient de rappeler les objectifs clés de son second mandat, parmi lesquels la création d'une Sécurité sociale alimentaire et d'une Mutuelle solidaire départementale. Sans oublier de souligner le poids de l'assemblée départementale dans la commande publique, en particulier avec les plans Haut Méga et Collèges.

4 mn

(Crédits : Agence Appa/Thibaud Moritz)

Jean-Luc Gleyze a ouvert sa première conférence de presse de l'année 2022 par un chapitre consacré à la pandémie de Covid-19, qui fait un retour remarqué sur le devant de la scène sanitaire malgré un taux record de vaccination dans le pays (plus de 90 % de la population). Le président (PS) du Conseil départemental de la Gironde a ainsi rappelé que le Département intervient sur le terrain dans la campagne de vaccination, en particulier « auprès des plus fragiles ».

35.000 Girondines et Girondins très fragiles vaccinés

Il a souligné à sa façon ce parti pris du « aller vers », comme il est désormais convenu de dire pour désigner l'un des fondamentaux de l'action médicale, sans commenter la revendication par le président de la République de l'action coercitive menée contre la population française non vaccinée (via le passe sanitaire puis vaccinal), et son intention de dégrader la personnalité juridique de ces citoyens récalcitrants.

"Beaucoup de propos stériles sont tenus sur le sujet. Tandis que certains parlent, glosent et polémiquent, d'autres travaillent en silence à la vaccination de la population. Les cinq millions de Français non vaccinés ne sont pas pour la majorité d'entre eux des antivax mais des gens éloignés des soins... Il vaut mieux faire œuvre de pédagogie et aller les chercher", a-t-il déroulé en substance, mettant en avant la Maison départementale de la promotion de la santé et le « Vaccibus ».

Deux outils anti-pandémie dont l'action vaccinale est ciblée en priorité sur les habitants de plus de 70 ans, qui ont été lancés en janvier 2021 par le Département, en partenariat avec l'Agence régionale de santé (ARS) et la préfecture de Région dans le cadre de la campagne nationale. C'est ainsi que 35.000 personnes très fragiles en Gironde ont pu être vaccinées loin des vaccinodromes.

Lire aussi 5 mnEn Gironde, l'emploi dans l'ESS a progressé de 17 % en dix ans

Une stratégie départementale qui s'appuie sur l'ESS

Jean-Luc Gleyze est ensuite revenu sur les projets phares de sa deuxième mandature, dont il avait dévoilé les quatre axes (Gironde solidaire/équilibrée/responsable/citoyenne) lors de la présentation du budget primitif 2022 en décembre dernier. Il a en particulier confirmé la création d'une Mutuelle solidaire départementale pour le financement des soins. Ce projet, qui reste à affiner, doit permettre à ceux qui n'en ont pas les moyens financiers de pouvoir bénéficier d'une complémentaire santé. Innovation pour laquelle le Département fera appel aux acteurs de l'Economie sociale et solidaire (ESS), en particulier des mutuelles à but non lucratif.

Dans la même veine, Jean-Luc Gleyze est également revenu sur la création d'une Sécurité sociale alimentaire, dont il avait fait un élément porteur de son programme électoral. Il s'agit en l'occurrence de compléter les dispositifs d'aide alimentaire existants, comme la Banque alimentaire, en collectant des produits frais et locaux à destination de publics en difficulté, notamment les étudiants.

Lire aussi 5 mnAlimentation : Epi C'Tout, l'épicerie solidaire qui veut faire bouger les lignes à Bordeaux

Près de 1,5 milliard d'euros en infrastructures d'ici 2024

Le président du Département a ainsi évoqué la pomme-de-terre d'Eysines. Ce projet est lui aussi en cours de développement. Jean-Luc Gleyze n'a également pas oublié de rappeler le rôle économique important joué par l'assemblée départementale. Avec deux grands projets qui eux sont très bien engagés. Il a ainsi annoncé que le plan Haut Méga, doté de 800 millions d'euros, qui vise à connecter les territoires girondins -hors Bordeaux Métropole-, à la fibre optique, était bien avancé avec la connexion de la 250.000e prise prévue d'ici mars prochain, sur un total de 466.000 à réaliser.

Lire aussi 2 mnFibre optique pour tous : le programme Gironde Haut Méga monte en puissance

Quant au plan collège, initialement doté de 650 millions d'euros, il bat son plein.

"Cinq collèges ont été livrés en septembre 2021 et cinq autres le seront en 2022", a réactualisé Jean-Luc Gleyze.

Compte tenu de l'attractivité du territoire, le Conseil départemental de Gironde prévoit de construire 13 nouveaux établissements et d'en réhabiliter 10 de plus. Comme il l'avait confirmé en décembre dernier à La Tribune, Jean-Luc Gleyze reste également attaché à la création d'un RER girondin.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.