Bordeaux Métropole entrouvre la porte à la gratuité des transports en commun

Bordeaux Métropole vient de voter une mesure qui va alléger voire effacer la facture des transports en commun pour la partie de la population métropolitaine ayant les quotients familiaux les plus faibles. La gratuité totale coûterait trop cher à la collectivité estime en revanche le président (PS) de la Métropole, Alain Anziani, ainsi qu'une écrasante majorité de conseillers métropolitains.

3 mn

Bus, trams, vélos, navettes fluviales, mobibus, parkings relais la palette des moyens est large.
Bus, trams, vélos, navettes fluviales, mobibus, parkings relais la palette des moyens est large. (Crédits : PC / La Tribune)

Lors de sa dernière séance d'avant les vacances d'été, ce vendredi 9 juillet, le conseil de Bordeaux Métropole a adopté une mesure destinée à alléger, à partir du 1er septembre 2021, la pression sur le porte-monnaie des plus modestes en votant la gratuité des transports en commun pour les usagers bénéficiant d'un quotient familial inférieur à 550 euros par mois.

Lire aussi 8 mnGirondins de Bordeaux : la Métropole étale le paiement des dettes que lui doit le club

"La philosophie : faire une tarification solidaire basée sur les revenus du foyer. Cette mesure sociale sera plus équitable puisque accessible à l'ensemble du foyer, y compris aux enfants et aux jeunes qui en sont aujourd'hui exclus", précise-t-on à la Métropole.

Le quotient familial est calculé en fonction du revenu imposable du foyer, une fois soustraites les parts ou fractions de parts dont bénéficie le déclarant. Le calcul des parts étant lié à la situation maritale et au nombre de personnes à charge.

La gratuité coûterait au moins 80 millions d'euros à la Métropole

La nouvelle tarification solidaire métropolitaine ne se limite pas à cette réduction tarifaire de 100 %. Les usagers bénéficiant d'un quotient familial compris entre 550 et 610 euros par mois verront leur facture de transport en commun réduite de -50 %, baisse qui sera cantonnée à -30 % pour un quotient familial supérieur à 945 euros mensuel. Au total 80.000 habitants de Bordeaux Métropole, soit près de 10 % de la population, devraient bénéficier de ces mesures.

Ce projet a été voté à une écrasante majorité dans l'hémicycle exception faite du groupe d'opposition d'extrême-gauche Bordeaux en luttes, dont Philippe Poutou, le chef de file, a réclamé la gratuité totale des transports en commun pour tous. Lors du point presse d'avant conseil le président (PS) de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, avait pris soin de baliser en quelques phrases l'intégralité de sa future intervention.

"La tarification solidaire c'est un dossier qui patinait depuis des années, pour des raisons technologiques. Un problème qui a été réglé grâce à la billetterie électronique de Thales. La gratuité totale des transports en commun coûterait 80 millions d'euros à la collectivité, ce qui nous obligerait à trouver ailleurs une somme équivalente. D'autre part, il y a des matériels qui arrivent en fin de cycle et qu'il va falloir renouveler, soit une enveloppe globale de près de 100 millions d'euros", a-t-il tout d'abord plaidé.

Lire aussi 4 mnE-commerce : Bordeaux serait la 2e métropole française la plus attractive pour les entrepreneurs

Il a ensuite pris l'exemple de certaines villes qui ont adopté la gratuité des transports collectifs, comme Dunkerque ou Libourne, soulignant qu'auparavant ces villes ne tiraient pas de recettes de ce service public.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.