Didier Jeanjean, l'adjoint au maire de Bordeaux qui voulait co-construire une ville apaisée

PORTRAIT. Si rien ne le prédisposait à devenir élu local, Didier Jeanjean souhaite s’y engager complètement. Après une carrière parisienne dans l'hôtellerie de luxe, il s’oriente à Bordeaux vers l’enseignement au lycée hôtelier de Talence, où il officie toujours. Il y rencontre Amine Smihi, désormais adjoint au maire chargé de la tranquillité publique, de la sécurité et de la prévention, qui l’embarque avec lui dans la co-construction de l'aventure écologiste à Bordeaux.

5 mn

Professeur hôtelier et de théâtre, Didier Jeanjean est désormais en charge de la ville apaisée à la mairie de Bordeaux.
Professeur hôtelier et de théâtre, Didier Jeanjean est désormais en charge de la ville apaisée à la mairie de Bordeaux. (Crédits : Agence APPA)

Passionné par la mission qui lui a été confiée par Pierre Hurmic, et après un an de mandat, Didier JeanJean, en charge de la nature en ville et des quartiers apaisés se veut toujours animé par la même passion initiale, de faire de Bordeaux une "ville apaisée" d'un point de vue des mobilités, de la végétalisation, au coeur même des quartiers. Mais malgré son enthousiasme, l'élu doit faire face à la réalité politique, qu'il découvre pour son premier engagement en politique.

Un nouveau tournant vers la mairie de Bordeaux

A 48 ans, Didier JeanJean n'avait jamais envisagé d'entrer en politique. Après une première partie de carrière dans l'hôtellerie de luxe pour les groupes Hyatt et Concorde, il décide, à 33 ans, de revenir dans le Sud-Ouest dont sont originaires ses parents. Il passe alors le diplôme de l'éducation nationale et débute une nouvelle carrière d'enseignant dans le lycée hôtelier de Talence, où il y a fait ses études. "L'hôtellerie, ce n'était pas une vocation, mais je m'y suis régalé. Puis j'ai voulu faire pencher ma vie professionnelle et sociale en revenant à Bordeaux" confie-t-il.

Une casquette d'enseignant qu'il porte toujours aujourd'hui, en parallèle de sa fonction d'adjoint, où il coordonne la section sommellerie. C'est là qu'il rencontre Amine Smihi, professeur de math au lycée hôtelier. Ensemble, ils montent un projet d'atelier de théâtre, Didier JeanJean pratique déjà le théâtre d'improvisation. "C'était des années folles car comme tous les profs qui montent des projets de ce type, on ne comptait ni nos heures ni les moyens pour y arriver !", se souvient Amine Smihi, qui embarque avec lui Didier JeanJean pour la campagne des municipales en 2020 :

"J'ai pensé au dynamisme et à l'engagement de Didier qui par ailleurs était déjà militant écologiste, activiste dans différentes organisations et mouvements. Il nous a rejoint avec l'enthousiasme qui le caractérise, et l'engagement qui est le sien" ajoute Amine Smihi. "Il a cette capacité à entraîner les troupes, à convaincre les gens de s'engager, d'oser d'avoir le courage de faire le job sans trembler. Il y a une forte abnégation dans la réalité qui est la nôtre et Didier a aussi cette capacité, quand il faut, il faut, et il sera là !", poursuit l'adjoint au maire.

Lire aussi 6 mnEntre discrétion et convictions, Claudine Bichet, la 1ere adjointe au maire de Bordeaux

Structurer la végétalisation de la Ville

Pourtant, pour le nouvel élu, les challenges sont nombreux pour végétaliser et apaiser la ville de pierre. "La première urgence à gérer en arrivant l'été dernier a été la canicule. Et il n'y avait rien, pas de plan !", raconte celui qui a découvert en même temps l'appareil politique et la pratique. Passé l'urgence, l'objectif a été de mettre en place un plan de végétalisation, des "stratégies au long terme". "Bordeaux grandeur nature" a l'ambition d'implanter par exemple des micro-forêts urbaines, d'initier un plan canicule, mais aussi de réfléchir à un projet de mobilités douces notamment par la place accordée au vélo dans la ville.

Didier Jeanjean

Didier Jeanjean, sur les quais de Bordeaux (crédits : Agence APPA)

Lire aussi 7 mnCanicules : comment rafraîchir Bordeaux ?

"On s'est très vite aperçu que la vision de la ville apaisée, ce qu'il voulait mettre en place sont des revendications assez anciennes de notre association", réagit Ludovic Fouché, président de Vélo Cité Bordeaux. Mais s'il salue l'engagement et la bonne volonté de Didier Jeanjean avec notamment la pérennisation des "coronapistes" sur les boulevards, il espère que les choses vont désormais s'accélérer.

"Il y a une très grande impatience, et si j'ai un conseil à donner, il va falloir y répondre très vite, avec des mesures fortes qui concernent tous les bordelais, de la métropole et pas seulement du centre-ville", fait remarquer Ludovic Fouché.

Dans l'opposition municipale, Thomas Cazenave (LREM) salue une "politique qui est très dans l'acupuncture, mais bienvenue et utile" mais ajoute "qu'elle n'est pas suffisante pour incarner une vraie transformation urbaine de la ville." Il conclut :

"Je retiens les mots de Pierre Hurmic en conseil municipal qui décrète l'urgence climatique le 28 juin 2020 et je considère qu'aujourd'hui autant il y a des décisions qui vont dans le bon sens et qui sont assez consensuelles, autant on est encore loin d'une révolution verte dans la ville".

Lire aussi 8 mnImmobilier : les 42 critères du nouveau label Bâtiment frugal bordelais

De son côté, Didier Jeanjean revendique une approche "à la Van Gogh, par touches successives mais cohérentes". Le maître mot de l'adjoint au maire c'est la co-construction et la proximité avec les habitants. "Notre projet n'est réalisable que s'il est co-construit et cela passe par des réunions en ligne et en présentiel avant les réalisations concrètes mais aussi une fois, qu'elles sont faites, en concertant tous les usagers dans le temps long, pas seulement les habitants", avance-t-il. Une méthode appliquée à l'urbanisme tactique pour déployer les couloirs cyclables, à la modification du plan local d'urbanisme, quartier par quartier, ou encore au comité de l'arbre.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.