En 2020, malgré le confinement, le port de La Rochelle a fait mieux qu'en 2017

 |  | 1007 mots
Lecture 5 min.
Michel Puyrazat, président du directoire du Grand port maritime de La Rochelle
Michel Puyrazat, président du directoire du Grand port maritime de La Rochelle (Crédits : Thierry Rambaud)
Le Grand port maritime de La Rochelle a traversé une très étonnante année 2020 qui ne l'a pas fait décrocher de sa courbe d'activité ascendante sur le long terme. La place portuaire rochelaise a décidé, avec l'agglomération de La Rochelle, de mettre le cap sur le territoire zéro carbone. En attendant, elle est engagée dans la construction d'un énorme parc éolien au large de la Vendée.

Le port de La Rochelle n'a pas échappé à l'impact de la crise sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19 en 2020. Il a enregistré une baisse de son trafic de -8,8 % l'an dernier, à 8,9 millions de tonnes. La situation est un peu plus complexe que ça, analyse pour La Tribune Michel Puyrazat, président du directoire du port de La Rochelle.

Lire aussi : Grand port maritime de Bordeaux : une nouvelle baisse du trafic qui aurait pu être pire

"La tendance à la hausse du trafic du port de La Rochelle évolue depuis plusieurs années en dents de scie en fonction de la quantité et de la qualité de la production céréalière, qui est centrée sur le blé dur et le blé tendre. Les céréales et oléagineux ont été l'an dernier à l'origine de 42 % de notre trafic portuaire et jouent toujours un rôle important. C'est pourquoi nous ressentons fortement les crises céréalières. Il y a eu celle de 2016 et surtout de 2017", rembobine Michel Puyrazat.

Le dernier exercice restera l'un des plus étranges

En 2017 le trafic portuaire rochelais a enregistré un recul de 7,2 %, à 8,5 millions de tonnes... soit une baisse plus forte que celle de 2020 ! Ce qui tend à confirmer la solidité de la courbe ascendante...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :