La Région Nouvelle-Aquitaine vote un budget primitif 2021 à près de 3,2 milliards d'euros

 |  | 1105 mots
Lecture 6 min.
Andréa Brouille, 1e vice-présidente en charge des finances, et Alain Rousset, président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine
Andréa Brouille, 1e vice-présidente en charge des finances, et Alain Rousset, président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine (Crédits : Région Nouvelle-Aquitaine)
Le président (PS) de Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, a voulu un budget primitif 2021 dynamique qui mette l'accent sur le maintien des investissements et des soutiens au tourisme et aux filières économiques régionales dans une période économiquement sinistrée. De leur côté, ses alliés écologistes, qui ont voté ce budget, ont rappelé qu'il n'avait pas intérêt à essayer de financer, même de façon indirecte, le projet des Bassines dans les Deux-Sèvres.

Le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, présidé par Alain Rousset (PS), a voté son budget primitif 2021 lors de l'assemblée plénière de ce jeudi 17 décembre. La Région a ainsi adopté un budget de 3,2 milliards d'euros, dont 2 milliards d'euros de fonctionnement.

"Après une année 2020 impactée par la crise sanitaire, la Région Nouvelle-Aquitaine souhaite, à travers ce budget de 3,2 milliards d'euros proposé pour 2021, porter un rebond positif, écologique et technologique, sans se départir de l'indispensable solidarité à porter aux concitoyens frappés par la crise économique et sociale", a officiellement commenté Alain Rousset à l'issue du vote.

Lire aussi : Relance, aéronautique, 5G : regards croisés de Nicolas Bouzou et Alain Rousset

En conférence de presse, quelques jours avant la tenue de l'assemblée plénière, le président de la Région avait insisté sur la nécessité de préserver la capacité d'investissement de la collectivité. Et lors de cette présentation des principaux dossiers mis au vote pour la plénière Andréa Brouille, 1e vice-présidente en charge des finances, a notamment précisé que ce budget primitif 2021 s'élèverait exactement à 3,187 milliards d'euros. Avec à la clé un volant d'investissement de 937 millions d'euros (hors dette).

La feuille de route verte Neo Terra poursuit sa route

...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :