Qui est Stéphane Pfeiffer, l'adjoint au maire de Bordeaux en charge de l'emploi et de l'ESS ?

 |  | 1377 mots
Lecture 8 min.
A 30 ans, Stéphane Pfeiffer est en charge de l'emploi, de l'économie sociale et solidaire et des formes économiques innovantes à la mairie de Bordeaux.
A 30 ans, Stéphane Pfeiffer est en charge de l'emploi, de l'économie sociale et solidaire et des formes économiques innovantes à la mairie de Bordeaux. (Crédits : Agence APPA)
PORTRAIT. A tout juste 30 ans, Stéphane Pfeiffer est l'un des benjamins du nouveau conseil municipal bordelais désormais dirigé par le maire écologiste Pierre Hurmic. Il occupe le poste clef de 2e adjoint, en charge de l'emploi, de l'économie sociale et solidaire et des formes économiques innovantes. Un sujet qui le passionne depuis ses études universitaires. Jusqu’alors quasi-inconnu du monde politique local, il a désormais l'ambition de développer une économie plus collaborative pour la ville de Bordeaux et la Métropole, où il est également conseiller.

Lancé dans les méandres politiques et économiques bordelais en pleine crise sanitaire, le nouvel adjoint à l'économie doit faire face à des défis de taille. Mais sa détermination semble inébranlable, heureux d'avoir de nouveaux challenges à relever au sein d'une municipalité jusque-là dirigée 73 ans par la droite. Initialement, Stéphane Pfeiffer ne devait endosser que le rôle d'adjoint à l'économie. Mais la démission pour raisons personnelles, le 3 juillet dernier, de Benoît Meyer, l'ex-directeur des services de Pôle emploi en Gironde, en a décidé autrement et l'a propulsé en première ligne en reprenant le portefeuille de l'emploi dans une période particulièrement sensible.

S'il débute à Bordeaux son premier mandat d'élu, Stéphane Pfeiffer, qui a fêté ses 30 ans le 21 septembre dernier, est membre du parti Génération·s, fondé par Benoît Hamon (Parti socialiste) depuis 2017. Il a également fait ses armes auprès de Fanélie Carrey-Conte, députée PS de la 15e circonscription de Paris. A Bordeaux, il partage le portefeuille du monde économique bordelais avec un profil plus capé mais issu de la société civile : Nadia Saadi, 59 ans, responsable RSE au CIC Sud Ouest, nommée 13e adjointe en charge de l'accompagnement des mutations économiques.

L'ESS comme fil rouge

Lorsque Stéphane Pfeiffer raconte son parcours et son engagement dans son nouveau bureau du palais Rohan, qui jouxte celui de Nadia Saadi, son discours est déjà rôdé : il connaît son sujet. Inspiré par l'économiste Thomas Piketty, il a grandi dans l'école de Jean Jaurès. Ce passionné des Girondins de Bordeaux - sujet qu'il...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/09/2020 à 8:53 :
Un homme qui semble être honnête et volontaire, courage à lui car les vieux pourris politiciens doivent forcément guetter pour pouvoir revenir au pouvoir et n'y rien faire. Si les politiciens se mettent à agir maintenant, où allons nous !?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :