Un maximum d'emplois préservés en Nouvelle-Aquitaine grâce à la Médiation du crédit

 |  | 1526 mots
Lecture 9 min.
Des entreprises recalées des prêts garantis par l'Etat avec de nombreux salariés, c'est le profil des sociétés sauvées par la Médiation du crédit en Nouvelle-Aquitaine.
Des entreprises recalées des prêts garantis par l'Etat avec de nombreux salariés, c'est le profil des sociétés sauvées par la Médiation du crédit en Nouvelle-Aquitaine. (Crédits : Russell Boyce)
L'économie de Nouvelle-Aquitaine n'échappera pas à l'impact dépressif de la pandémie de Covid-19, vient de confirmer le bureau régional de la Banque de France. Le choc sera peut-être un peu moins dévastateur que prévu et les mesures d'aides massives adoptées par le gouvernement ont stoppé l'hémorragie en Nouvelle-Aquitaine, où la Médiation du crédit a été un véritable filet de sécurité. Malgré cette crise sanitaire sans précédent, plus de 30 % des entreprises de la région n'ont jamais cessé leur activité, dévoile la CCI de Nouvelle-Aquitaine.

Denis Lauretou, directeur du bureau régional de la Banque de France en Nouvelle-Aquitaine, a présenté ce mardi 15 septembre, au Palais de la Bourse, les prévisions économiques pour la rentrée ainsi qu'un bilan sur l'impact économique de la pandémie, en compagnie de Jean-François Clédel, président de la CCI de Nouvelle-Aquitaine, qui a de son côté dévoilé le dernier baromètre consulaire régional.

Lire aussi : Banque de France : l'économie néo-aquitaine au diapason de la tendance nationale

Denis Lauretou et Jean-François Clédel avaient invité des témoins représentants les entreprises, avec Marie-Ange Gay-Ramos, présidente de la Fédération française du bâtiment (FFB) de Nouvelle-Aquitaine, Diane Duvert, dirigeante de Sovia Trucks, Nicolas Foucard, président de l'Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) de Nouvelle-Aquitaine, et Bruno Trippon, président de l'Association des commerçants des Grands Hommes, à Bordeaux. Une analyse de tendance qui a été suivie par la préfète de la Gironde et de Nouvelle-Aquitaine, Fabienne Buccio.

Un rebond de l'économie en forme d'aile d'oiseau

La Nouvelle-Aquitaine ne pouvait échapper au choc violent de la mise sur "off" d'une gigantesque portion de l'activité économique. Comme l'a rappelé Denis Lauretou, le rebond de la croissance se fait en "aile d'oiseau", après une chute quasi verticale, l'activité rebondit. Tout d'abord de façon quasi verticale avant de commencer à ralentir à la fin du 2e trimestre 2020 pour continuer à croître sur un axe de plus en plus horizontal, avec en ligne de mire un retour à la ligne d'équilibre du produit intérieur brut (base 100/4e trimestre 2019) d'ici le 1e trimestre 2022.

Denis Lauretou s'est notamment penché sur la carte nationale d'octroi des prêts garantis par l'Etat (PGE). Avec 8,4 milliards d'euros de PGE débloqués au 4 septembre 2020, la Nouvelle-Aquitaine occupe la quatrième place nationale,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :