A Arcachon, le ministre de l'Agriculture au chevet de toute la filière conchylicole

 |   |  802  mots
Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Didier Guillaume au contact des ostréiculteurs à Arcachon, le 3 juin 2020.
Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Didier Guillaume au contact des ostréiculteurs à Arcachon, le 3 juin 2020. (Crédits : Agence Appa/Thibault Moritz)
Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Didier Guillaume, est venu à Arcachon pour rassurer les conchyliculteurs. Durement frappés par la crise du Covid-19, ces derniers dirigent généralement de petites entreprises familiales et fragiles. Elles sont très nombreuses en Nouvelle-Aquitaine, première région productrice d'huitres en France. Exonérations de charges et de loyers sont au menu, tout comme des compensations de chiffre d'affaires grâce au soutien européen.

Première région ostréicole, avec 40 % de la production nationale d'huitres, la Nouvelle-Aquitaine doit faire face à une crise un peu plus lourde qu'ailleurs, même si aucune zone productrice n'est épargnée en France. C'est sans doute pourquoi le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Didier Guillaume, est venu sur le bassin d'Arcachon la semaine dernière, avant d'aller à Bordeaux au marché des Capucins.

La députée (LREM) Sophie Panonacle, élue du bassin d'Arcachon et très engagée dans la défense de l'économie bleue, qui se bat effectivement pour la défense de la filière conchylicole (production d'huitres, de moules et tous types de coquillages), n'a pu que s'en féliciter. Avec 27 autres parlementaires des circonscriptions littorales, elle a interpellé il y a quelques semaines le Premier ministre "et plusieurs ministres directement concernés pour obtenir des mesures d'accompagnement à la filière ostréicole".

Lire aussi : Sophie Panonacle, porte-voix de l'économie bleue auprès d'Emmanuel Macron

Des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :