Sophie Panonacle, porte-voix de l'économie bleue auprès d'Emmanuel Macron

 |   |  1173  mots
Sophie Panonacle, députée (LREM) de la 8e circonscription de Gironde, qui couvre le bassin d'Arcachon.
Sophie Panonacle, députée (LREM) de la 8e circonscription de Gironde, qui couvre le bassin d'Arcachon. (Crédits : DR)
Députée LREM de la Gironde, Sophie Panonacle est à l'initiative d'une concertation nationale consacrée au secteur de l'économie maritime -une économie bleue en difficulté-, dont la synthèse sera transmise dans quelques jours au président de la République. Cette élue du bassin d'Arcachon se consacre depuis plusieurs années aux enjeux économiques de la mer. Un milieu fragile que la pandémie de coronavirus vient encore d'affaiblir et qui a besoin d'un second souffle.

Sophie Panonacle, députée (LREM) de la 8e circonscription de Gironde, qui couvre le bassin d'Arcachon, est dans le bain depuis plusieurs années et tient aujourd'hui le rôle de moteur pour mener à son terme la concertation nationale consacrée à l'état des lieux de l'économie maritime, à partir de laquelle le président de la République, Emmanuel Macron, va élaborer la feuille de route qu'il doit présenter d'ici fin juin ou début juillet.

La députée girondine n'en est pas à son coup d'essai puisqu'elle a cosigné en 2017, avec la députée de l'Indre-et-Loire Sophie Auconie, le rapport d'évaluation sur la loi pour l'Economie bleue du 20 juin 2016 (loi Leroy). Et en décembre 2019, elle n'a pas posé pour rien au côté d'Emmanuel Macron, avec lequel elle s'est entretenue lors des 15e Assises de l'économie de la mer à Montpellier.

Lire aussi : Assises de l'économie de la mer : Emmanuel Macron annonce un "XXIe siècle maritime"

Un fort potentiel d'emplois

Sophie Panonacle est ainsi en train de s'imposer comme la discrète figure de proue politique d'une économie maritime française diversifiée, à fort potentiel mais aussi fragile. "L'économie bleue c'est 400.000 emplois. Avec un potentiel de croissance à un million d'emplois d'ici 2030 !", situe Sophie Panonacle, déroulant un argumentaire dont la pertinence n'a pas varié depuis le début de l'année malgré une pandémie du...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2020 à 21:11 :
Cette dame est une adepte du macronisme ultralibéral vouant un culte à notre nouveau gourou. Rien que ça la rend suspecte. Et comme Jupiter est là pour brader la France, c'est pas la pêche et les activités maritimes qui vont l'empêcher de dormir.
a écrit le 28/05/2020 à 10:11 :
Bah en générant des emplois sur toutes nos zones maritimes via les éoliennes off shore, ou marée motrice mais aussi le nettoyage des océans, idées parmi un potentiel incroyable, nous mettrions de nombreux salariés français à l'abri du covid justement puisque l'air océanique est particulièrement sain.

Que du positif mais hélas les notre président n'est pas là pour faire rentrer l'argent dans les caisses publiques il est là pour strictement l'inverse faire le détourner encore plus pour qu'il termine sa vie dans les paradis fiscaux des mégas riches. Quand on ne peut pas on ne veut pas, non non je ne me trompe pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :