Nouvelle-Aquitaine : une plateforme pour fédérer les industriels contre le Covid-19

 |   |  395  mots
(Crédits : Thibaud Moritz / Agence APPA)
La Région Nouvelle-Aquitaine et ADI Nouvelle-Aquitaine viennent de lancer une plateforme pour coordonner et mettre en relation les entreprises industrielles du territoire qui passent à l'action pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Mettre en relation des offreurs de solutions, des experts, des demandeurs et des fournisseurs pour répondre aux besoins et produire en urgence à une échelle industrielle des équipements de première nécessité face à la pandémie de Covid-19 que sont les masques, blouses, respirateurs, etc.. C'est l'objectif de la plateforme mise en ligne fin mars par le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et son Agence de développement et d'innovation (ADI Nouvelle-Aquitaine) et opérée par la société francilienne Proximum Group.

"Cette plateforme innovante permet l'identification des entreprises capables de se repositionner sur les besoins médicaux d'urgence et surtout, elle offre une base de données essentielle pour une stratégie industrielle régionale à moyen terme de positionnement sur des équipements médicaux essentiels. Enfin elle permet une réallocation des capacités industrielles sur certains secteurs pour une contribution à l'autosuffisance nationale en matière d'équipements médicaux", fait valoir le conseil régional.

Lire aussi : Santé, éducation, droit, industrie : ils se mobilisent contre la pandémie

A l'instar de la plateforme dédiée aux circuits courts alimentaires, cette nouvelle initiative régionale s'inscrit donc dans l'urgence mais aussi dans la volonté d'Alain Rousset, le président du conseil régional, de "tirer toutes les leçons économiques et politiques de cette crise en matière de services publics et de choix des responsables politiques et des entreprises en particulier sur la nécessité de relocaliser la production industrielle de certains biens stratégiques et savoir-clefs comme les médicaments, les masques, les respirateurs artificiels et autre équipements de santé."

Lire aussi : Coronavirus : Alain Rousset débloque 50 M€ pour les TPE, associations et agriculteurs

Après 10 jours de fonctionnement, la plateforme comptabilise déjà 478 inscrits, 150 rendez-vous qualifiés ont été organisés et 182 entreprises de tous les départements néo-aquitains ont été repérées comme « offreuses de solutions », indique la Région. Il s'agit notamment d'entreprises actives dans des domaines tels que : machines de coupe, adaptation de cabines de peinture, thermomètres électroniques, masques barrière, impression 3D, sacs et accessoires en matière recyclées, gels hydro-alcooliques, structures inox, visières de protection, e-santé, découpe laser, fabrication d'objets feutrés pour l'aéronautique, décontamination, aéronautique, logistique et stockage, télémédecine, blanchisserie, confection, tests diagnostics, maroquinerie, fabrication de respirateurs, thermoformage, verre, etc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :