Bordeaux Métropole : les candidats Communauté d'avenir prônent une attractivité ciblée

 |   |  807  mots
Patrick Bobet entouré d'une partie des candidats investis par Communauté d'avenir dont le maire de Bordeaux, Nicolas Florian.
Patrick Bobet entouré d'une partie des candidats investis par Communauté d'avenir dont le maire de Bordeaux, Nicolas Florian. (Crédits : PC / La Tribune)
Communauté d'avenir, le groupe majoritaire au sein des instantes de Bordeaux Métropole, a présenté 23 têtes de listes de la droite et du centre en vue des élections municipales des 15 et 22 mars prochains. Les candidats assument et soutiennent une politique d'attractivité économique qu'ils souhaitent cependant cibler davantage. Objectif : attirer les entreprises de filières jugées stratégiques comme l'image et l'énergie.

"Nous avons développé quatre thèmes - vivre, habiter, travailler, se déplacer - et nous avons tous parlé d'attractivité. L'attractivité c'est une chance, à nous de l'accompagner !", synthétise Christophe Duprat, le maire de Saint-Aubin-du-Médoc et vice-président de Bordeaux Métropole en charge des transports. Candidat à sa réélection, il participait ce mercredi à la présentation des 23 têtes listes, sur 28 communes, investies par le groupe majoritaire Communauté d'avenir et des 20 propositions qu'ils porteront conjointement aux élections municipales du mois de mars.

Image, climat, énergie

Sur le plan économique, la majorité métropolitaine sortante réaffirme clairement « l'objectif de créer 100.000 emplois supplémentaires d'ici à 2030 » par rapport à 2016 en « privilégiant une politique de prospection ciblée et l'accueil de nouvelles entreprises ». Cela passera par « la définition d'objectifs et d'une stratégie pour identifier les entreprises que nous n'avons pas et aller les chercher pour compléter l'écosystème métropolitain ». Une politique d'attractivité plus sélective, chère à Patrick Bobet, le président de Bordeaux Métropole, qui nécessite de fixer et d'assumer des priorités sans pour autant fermer la porte aux autres entreprises. « La constitution d'un pôle image, de l'intelligence artificielle, de la réalité augmentée autour d'entreprises comme Ubisoft, Onepoint et bien d'autres est une priorité à se donner pour organiser une vraie filière », explique Nicolas Florian, le maire de Bordeaux candidat à sa succession, qui cite également « les innovations liées au défi climatique et énergétique avec des expérimentations d'éoliennes urbaines, de biométhanisation et de puits de carbone et un soutien actif à la filière solaire, à l'hydrogène, aux batteries électriques ou encore à l'aéronautique. »

Lire aussi : Jeux vidéo : comment Bordeaux mène le jeu (1/9)

Jacques Mangon, le maire de Saint-Médard-en-Jalles, et Franck Raynal, son collègue de Pessac, s'empressent de citer également la filière aérospatiale et du "new space" ainsi que celles de l'e-santé et de l'optique et des lasers, notamment au travers de l'opération Bordeaux Inno Campus. Sans oublier la filière transversale du numérique qui irrigue toutes les autres. Ces propositions de soutien à l'innovation et à l'emploi s'accompagnent d'une « mise en réseau des acteurs du monde économique » et d'un « rapprochement des lieux de vie et des lieux d'activité ».

Nouveaux critères financier pour les projets urbains

En matière d'immobilier, les élus de Communauté d'avenir défendent une transition vers « un logement abordable, à faible empreinte carbone et adapté aux nouveaux usages », avance Jacques Mangon, vice-président de la Métropole en charge de l'urbanisme. Il est notamment prévu de conditionner le soutien financier de Bordeaux Métropole à un projet urbain au respect de nouveaux critères tels que le recours à la construction bois et aux matériaux bio-sourcés, la qualité paysagère, la neutralité carbone, le biotope ou la part de pleine terre. Deux objectifs sont également affichés : 5.000 nouveaux logements étudiants et 5.000 logements « abordables », c'est-à-dire à moins de 3.000 €/m2, sur la période 2020-2026. Ces logements abordables incluent les logements locatifs sociaux qui constituent aujourd'hui 22,3 % du parc de logements à Bordeaux Métropole. La signature d'un « contrat de développement partagé » avec les territoires girondins est également avancée.

Lire aussi : Bordeaux Métropole et la coopération : l'heure de resserrer la focale ?

Le groupe majoritaire consacre un quart de ses propositions à l'écologie et au défi climatique avec l'obtention du label « territoire engagé pour la nature », l'amélioration de la qualité de l'air, la création de forêts urbaines et d'îlots de fraicheurs, le soutien à la filière hydrogène et un « grand plan énergie solaire » avec des « arbres solaires » et des panneaux photovoltaïques sur les toits. Enfin, la mobilité regroupe également cinq propositions dont la création de deux nouveaux franchissements de la Garonne : un pont ou un tunnel en aval de Bordeaux et un téléphérique. Il s'agit également de fluidifier la rocade, de développer les infrastructures cyclables, de soutenir le RER métropolitain et de conforter le réseau de transports en commun existant, notamment en poursuivant les prolongations du tram vers Saint-Médard-en-Jalles, Talence et Gradignan.

Lire aussi : Téléphériques, bateaux, métros : comment relier les deux rives de Bordeaux Métropole en 2050 ?

////////////////////

23 candidats pour 28 communes

Communauté d'avenir a officiellement investi 23 candidats pour 28 communes, faute de têtes de listes revendiquant son soutien à Mérignac, Bègles, Bruges, Floirac et Saint-Louis-de-Montferrand. Parmi les 23 candidats figurent 14 maires sortants et seulement deux femmes (Agnès Versepuy, maire sortante au Taillan-Médoc, et Anne-Lise Jacquet, maire sortante à Artigues-près-Bordeaux). A noter le cas d'Alain Turby, maire sortant à Carbon-Blanc et promoteur d'un tunnel sous la Garonne, qui est investi à la fois par le groupe Communauté d'avenir et par le groupe Renouveau Bordeaux menée par le candidat LREM Thomas Cazenave.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2020 à 12:35 :
Bonjour,

je cherche vainement le noms des 23 candidats mais impossible de les trouver. j'ai interrogé communauté d'avenir sur sa page facebook... Mais cela reste sans réponse.

Avez-vous cette liste ?
Merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :