Kedge Business School rejoint le club des écoles les plus vertueuses

 |   |  291  mots
Kedge Business School à Talence
Kedge Business School à Talence (Crédits : Kedge Business School)
Très axé sur la promotion du développement durable, le « Positive impact rating » vient d’ouvrir les portes de son club des 30 écoles les plus vertueuses à Kedge Business School, à Bordeaux Métropole.

Kedge Business School, qui compte 12.600 étudiants, dont le siège social se trouve sur le campus de Talence (Gironde/Bordeaux Métropole) mais qui a d'autres campus en France, dont celui -historique- de Marseille, et Paris, mais également à l'étranger (en Afrique et en Chine), vient d'être retenue parmi les 30 écoles de commerce les plus vertueuses pour la planète dans le monde.

Kedge BS a été classée pour la première fois dans ce groupe de tête mondial à l'issue d'une évaluation conduite par le « Positive impact rating », qui propose aux étudiants des établissements du Top 50 du Financial Times 2018 (FT) et du Coporate Knights Green MBA (CK) de mesurer l'impact de leur établissement sur la société, en lien avec l'Agenda 2030 de l'ONU et les objectifs de développement durable.

S'impliquer dans une démarche durable

Ce classement est organisé en fonction de la progression des différentes écoles dans la réduction de leur impact carbone et le réajustement de leurs postures vis-à-vis du développement durable, en arrêtant par exemple d'investir dans les énergies fossiles ou de considérer comme secondaire le développement durable et la responsabilité sociale.

Sachant que ce « Positive impact rating » demande aux écoles de rendre obligatoire dans leurs programmes une formation à l'impact environnemental et social ou encore la réduction des émissions de dioxyde de carbone et le gaspillage alimentaire.

"L'approche collaborative du Positive impact rating rejoint la stratégie RSE (responsabilité sociale des entreprises) choisie par Kedge depuis plusieurs années. Nos réalisations participent à une prise en compte élargie des enjeux sociétaux au sein d'un écosystème global en mutation, celui de l'enseignement supérieur", éclaire notamment Christophe Carteron, directeur de la RSE de Kedge.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :