Un métro à Bordeaux ? La Métropole lance une étude de faisabilité

 |   |  397  mots
Se dirige-t-on vers un élargissement des moyens de transports en commun des Bordelais, ici le tramway ?
Se dirige-t-on vers un élargissement des moyens de transports en commun des Bordelais, ici le tramway ? (Crédits : PC / La Tribune)
Patrick Bobet, le président de la Métropole, a indiqué au micro de France Bleu Gironde le lancement d'une étude de quatre mois sur la faisabilité, les coûts et l'efficacité d'un métro dans l'agglomération bordelaise. Il souhaite prendre une décision en toute connaissance de cause en fin d'année.

"J'y serai favorable si on me démontre que c'est une bonne solution. Pour l'instant, je ne me suis pas fait une religion précisément sur cet aspect des choses", a répondu Patrick Bobet, ce vendredi 12 avril, au micro de nos confrères de France Bleu Gironde, à propos de l'opportunité de construire un métro à Bordeaux. Depuis son élection le 7 mars dernier, le président (LR) de Bordeaux Métropole ne cache pas qu'il souhaite rouvrir le dossier du métro, en particulier sur ou sous les boulevards. Il l'expliquait ainsi à La Tribune il y quelques semaines :

"Je suis pragmatique ! [...] Je suis favorable à ce qu'on regarde l'option d'un métro : c'est très cher, c'est vrai, mais ça emmène quatre à cinq fois plus de passagers qu'un tramway et ça dure au moins deux fois plus de temps en termes de vieillissement et d'amortissement. On peut aussi imaginer un passage en métro aérien. L'idée n'est pas tant de réaliser de nouvelles études que de considérer de près tout ce qui a déjà été fait."

Mais il a finalement décidé d'accélérer et de commander une nouvelle étude sur le sujet :

"Nous avons lancé une étude à la Métropole qui doit durer quatre mois. C'est un ingénieur des Ponts et chaussées qui mène cette étude. Nous verrons quelles sont les grandes orientations en termes de coûts, de faisabilité, de complications, d'efficacité surtout et de lieux : est-ce que c'est un métro sur les boulevards, un métro qui traverse la ville ? C'est une question qui est posée et on n'a vraiment pas le début d'une réponse aujourd'hui."

A l'issue de cette étude, Patrick Bobet souhaite prendre "une décision de principe" d'ici la fin de l'année 2019, alors même que les élections municipales et métropolitaines interviendront en mars 2020. "L'objectif est de voir si c'est possible ou impossible, si on nous démontre que c'est une illusion absolue, alors on laissera tomber bien entendu. C'est une réponse à une attente des habitants, ce n'est pas un programme de campagne électorale", promet le président de la Métropole et maire du Bouscat.

Quant au financement d'un tel chantier, il envisage notamment "de mettre le privé à contribution sur un montant significatif grâce au mécénat et au naming."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/04/2019 à 12:05 :
oui pour un nouveau transport en commun : une circulaire traversant les "banlieues"
pour éviter d'être obligé de passer par le centre...
et des navettes plus fréquentes de mini bus "stop" à la demande pour les jours non travaillés

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :