Bordeaux Métropole et le CNC flèchent 225.000 € vers la création numérique et audiovisuelle

 |   |  522  mots
L'un des douze lauréats 2019 : Le Retour du surfeur par L'Assemblée créative.
L'un des douze lauréats 2019 : Le Retour du surfeur par L'Assemblée créative. (Crédits : Le retour du surfeur / Assemblée créative / Rodolphe Pauly)
12 projets ont été retenus pour bénéficier de l'enveloppe de 225.000 € destinée à co-financer la création, la production et la diffusion de nouveaux formats numériques dans le domaine de l'image. Ce fonds lancé cette année par la ville de Bordeaux, la Métropole et le CNC est une brique de plus pour soutenir l'industrie créative dans la région bordelaise.

Fictions, expériences interactives, œuvres de réalité virtuelle ou webséries : les douze lauréats de ce premier appel à projet proposent des créations numériques aussi variées qu'étonnantes et bénéficieront d'une subvention allant de 7.000 à 20.000 € dans le cadre du fonds Magnetic Bordeaux. Ce dernier, d'un montant maximum de 225.000 € par an, est né d'un partenariat noué entre Bordeaux Métropole (125.000 €), la ville de Bordeaux (25.000 €) et le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) à hauteur de 75.000 €.

"Les métropoles jouent un rôle important dans l'attractivité des territoires pour les créateurs. Nous voulions donc un dispositif complémentaire de celui de la Région Nouvelle-Aquitaine, qui consacre 6 M€ au cinéma, en le ciblant sur les projets innovants et les nouveaux formats numériques", explique Fabien Robert, 1er adjoint au maire de Bordeaux en charge de la culture.

Ce fonds de 225.000 € vise ainsi le financement des associations et créateurs de fictions innovantes (vidéos sur internet, chaînes numériques...), d'œuvres numériques (œuvres interactives, réalité virtuelle...) ainsi que la production et la diffusion d'œuvres novatrices et expérimentales qui n'ont pas forcément vocation à sortir en salles mais plutôt à être diffusés sur internet. Ce financement vient en complément du fonds de 400.000 € mis en place en 2013 pour accompagner la création et la production dans divers domaines : spectacle vivant, arts visuels, arts plastiques, musique, littérature, bande dessinée, espace public et arts numériques.

12 projets retenus sur 26 en 2019

Pour cette première édition du fonds Magnetic Bordeaux, 26 candidatures ont été déposées, dont les trois-quarts issus du territoire métropolitain. Seuls douze ont été sélectionnées par le jury et se partageront 197.000 €. "Le jury n'a retenu que les projets suffisamment mûrs et qui correspondaient pleinement aux critères que nous avons fixés : qualité artistique, faisabilité financière, impact territorial et visibilité", précise Fabien Robert. Les subventions représentent en moyenne entre 20 et 30 % du budget de création prévisionnel. Voici les douze lauréats :

  • "La sorcière et le martien" par Thomas Bardinet (fiction innovante, 20.000 €)
  • "Qui veut pêcher le poisson ne doit pas craindre de se mouiller le derrière" par Claire Bonnefoy (fiction innovante, 10.000 €)
  • "Sous la mousse" par Olivier Briand et l'Assemblée créative (fiction innovante, 20.000 €)
  • "L'homme qui vivait trois milliards / I'v seen the future" par Pierre-Edouard Dumora (fiction innovante, 20.000 €)
  • "Le retour du surfeur" par Rodolphe Pauly et l'Assemblée créative (fiction innovante, 20.000 €)
  • "Eliza" par Léa Ducré (expérience numérique interactive, 12.500 €)
  • "Trumpie" par Benjamin Hoguet (réalité virtuelle, 12.500 €)
  • "La fille qui explose" par Caroline Poggi et Jonathan Vinel (réalité virtuelle, 20.000 €)
  • "Le sang de Jean" par Daddylove films (réalité virtuelle, 20.000 €)
  • "A truly shared love (la vraie vie)" par Maxime Marion et Emilie Brout (vidéo de création, 7.000 €)
  • "Appelle-moi poésie" par Jonathan Rochier (websérie, 15.000 €)
  • "16 place Vendôme" par Maël Le Mée, Isabelle Solas et Benjamin Charles et l'association BAM (websérie, 20.000 €).

Le prochain appel à projet Bordeaux Magnetic sera lancé au mois de novembre 2019 et à nouveau doté d'une enveloppe maximale de 225.000 €.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :