Un plan à 18 M€ sur 4 ans pour le Pôle image Magelis

 |   |  454  mots
Les Chais Magelis qui abritent le Musée de la bande dessinée et les Studios Paradis. Au fond, le château Dampierre qui héberge l’Ecole des Métiers du Cinéma d’Animation.
Les Chais Magelis qui abritent le Musée de la bande dessinée et les Studios Paradis. Au fond, le château Dampierre qui héberge l’Ecole des Métiers du Cinéma d’Animation. (Crédits : DR)
Les partenaires du Pôle image Magelis à Angoulême ont validé un plan d’investissement de 18 millions d'euros sur les 4 prochaines années. Il s’agira de financer des projets à la fois économiques et culturels. L’objectif est de continuer à accueillir des entreprises et des écoles et de renforcer la dimension "loisir" du Pôle.

Le projet avait été acté fin janvier. C'est désormais officiel. Magelis et ses partenaires institutionnels, à savoir le Conseil départemental de la Charente, le Conseil régional, la Ville d'Angoulême et le Grand Angoulême, viennent d'annoncer un investissement de 18 millions d'euros sur 4 ans. "Un coût de 14,6 M€ auquel il faut ajouter l'entretien du patrimoine et les achats", précise Magelis. Ce plan vise à répondre aux besoins des acteurs déjà installés sur le territoire mais aussi à proposer des espaces à ceux qui souhaiteraient rejoindre l'écosystème.

8 M€ dédiés à la formation

Ainsi, une enveloppe de 3 M€ est prévue pour la création d'un bâtiment d'environ 1.300 m2 destiné à accueillir les entreprises. Les travaux ont d'ores et déjà débutés. Dans le domaine de la formation, qui fait aussi la renommée de ce Pôle, un bâtiment permettant d'accueillir des écoles sera construit sur 2.500 m2 avec un budget de 5 M€. Il sera situé à proximité immédiate de la future extension de l'Ecole européenne supérieure de l'image (Eesi) dont le coût des travaux s'élèvera à 3 M€.

EESI

L'école Eesi. Crédit Grégory Brandel.

Mais Magelis insiste, il s'agit de faire de ce quartier, "un espace où on travaille, où on étudie et où on se divertit." Le plan prévoit donc de renforcer la dimension "loisir" du Pôle avec notamment la transformation des Studios Paradis en un lieu ludique, pédagogique et grand public. Magelis prépare actuellement un appel d'offre pour trouver un opérateur privé qui sera chargé de gérer le fonctionnement. L'investissement de l'ordre de 2 M€ sera partagé entre Magelis et le concessionnaire.

Lire aussi : Angoulême : les studios d'animation, en forte croissance, ont besoin de place (4/4)


Près de 800.000 euros pourraient aussi être consacrés à la réouverture de l'ancien cinéma de l'Eperon fermé depuis une vingtaine d'années. Cela passera par un accord avec un exploitant. Le CGR a été approché.

"Une opération à budget constant"

D'un point de vue financier, Magelis précise que "les recettes pourraient venir de la vente d'actifs immobiliers de Magelis pour 4,8 M€ et de participations stables sur quatre ans à une hauteur annuelle de 3,5 M€ soit 14 M€. Cette opération se ferait donc à budget constant, ce montant annuel correspondant au dernier budget d'investissement de Magelis, qui recherchera également d'autres investisseurs partenaires pour diminuer la part des collectivités."

-----------------------------------------------------------

Le Pôle image en chiffres :

  • 100 entreprises ou associations spécialisées dans l'image
  • 12 écoles ou formations supérieures de l'image
  • 1200 étudiants du secteur de l'image
  • 40 studios d'animation et de jeu vidéo
  • 29 structures en bande dessinée
  • 10 sociétés de l'image numérique
  • 3 studios son

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :