La Gironde a accueilli 100.000 habitants de plus en 5 ans

 |   |  404  mots
(Crédits : Insee 2017)
Bordeaux, la Gironde et la Nouvelle-Aquitaine ont enregistré une croissance démographique supérieure à la moyenne nationale entre 2010 et 2015, selon les deniers chiffres publiés par l'Insee fin décembre. Ce mouvement bénéficie au littoral et à la Gironde, portée par la métropole bordelaise qui, avec 773 542 habitants (+ 52.106), est la cinquième métropole la plus peuplée de France.

Avec très exactement 5.911.482 habitants au 1er janvier 2015, la Nouvelle-Aquitaine a gagné 165.996 habitants depuis 2010 et est la 4e région la plus peuplée de France derrière l'Ile-de-France, les Hauts-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes. Elle a enregistré une croissance démographique annuelle moyenne de +0,6 % entre 2010 et 2015, légèrement plus forte que la tendance nationale (+0,5 %) et rassemble près de 9 % de la population française. Ce dynamise est lié à une solde migratoire positif (arrivées supérieures au départ), le solde naturel étant globalement nul.

Un quart des Néo-aquitains habitent en Gironde

Ce sont les départements littoraux qui accueillent le plus de nouveaux arrivants. Avec un gain de près de 100.000 habitants en cinq ans, la Gironde, qui compte désormais 1,548 million d'âmes, est le département le plus dynamique de Nouvelle-Aquitaine (+1,3 % en moyenne annuelle) et le 4e le plus dynamique de France derrière la Haute-Savoie, l'Hérault et la Haute-Garonne. La Gironde totalise désormais un quart de la population régionale, dont la moitié est concentrée sur l'agglomération bordelaise. Les Landes (+1 % par an en moyenne) et la Charente-Maritime (+0,6 %) affichent des progressions supérieures à la moyenne tandis que la Corrèze (-0,1 %) et surtout la Creuse (-0,4 %) ont perdu des habitants entre 2010 et 2015.

Insee-population

52.106 nouveaux habitants à Bordeaux Métropole

Au 1er janvier  2015, Bordeaux Métropole héberge 773.542 habitants, soit un gain de 52.106 habitants en seulement cinq ans (+7,2 %). Combinant attractivité et excédent naturel, elle affiche une hausse moyenne annuelle de 1,4 %, soit le même rythme que les métropoles de Toulouse, Nantes et Rennes. Seule celle de Montpellier augmente plus vite (+1,9 %). Bordeaux Métropole est ainsi la cinquième métropole la plus peuplée de France.

Dans le détail, la commune de Bordeaux, avec 249.712 habitants, a gagné 10.555 habitants en cinq ans. En proportion, c'est Bruges qui a connu la plus forte hausse de population ces dernières années avec un bond de 22 % entre 2010 et 2015. Dans le même temps, Saint-Vincent-de-Paul a perdu 42 habitants, soit -3,2 %.

Evolution de la population des 28 communes de Bordeaux Métropole entre 2010 et 2015 (chiffres Insee, 2017). Cliquez sur la carte pour le détail des chiffres par commune :

En Gironde, les plus fortes baisses de population sont enregistrées à Etauliers (1.466 hab, -2,5% par an en moyenne), Captieux (1.268 hab, -2,3 %), Saint-Emilion (1.878 hab, -1,1 %) et Pauillac (4.861 hab, -0,9 %). A l'inverse, Mios (9.067 hab, +4,7 %), Audenge (7.410 hab, +4,1 %) et Cadaujac (5.908 hab, +4,2 %) affichent de fortes hausses moyennes annuelles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :