Emploi, la "Grande Aquitaine" veut mieux former les chômeurs

 |   |  932  mots
La France mal classée pour l'accès des demandeurs d'emploi aux formations professionnelles.
La France mal classée pour l'accès des demandeurs d'emploi aux formations professionnelles. (Crédits : reuters.com)
Faciliter l’entrée des demandeurs d’emploi en formation, c’est l’objectif de la convention que viennent de signer, pour la région Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes, l’Afpa et Pôle emploi.

Les directeurs des 17 centres Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes) de la nouvelle région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (ALPC) se sont retrouvés ce mardi 17 mai au matin au centre Afpa de Bordeaux Caudéran où la directrice régionale de l'Afpa, Fabienne Roger, a signé une convention de coopération avec Frédéric Toubeau, directeur régional de Pôle emploi.

Cette convention programmée sur trois ans doit permettre de proposer davantage de formations aux demandeurs d'emploi et de "fluidifier" les rapports entre l'Afpa et Pôle emploi. Elle est une émanation du plan sur les 500.000 formations lancé l'an dernier par le président de la République, mis en œuvre sur le terrain par les nouvelles Régions. Signée pour la première fois au plan national le 10 décembre 2015 à Toulouse, entre Jean Basseres, directeur général de Pôle emploi, et Hervé Estampes, directeur général de l'Afpa, cette convention est depuis déclinée dans les régions.

Trop de places vides

"J'avais déclaré 2016 année Pôle emploi. Année Pôle emploi car nous ne pouvons pas fonctionner sans Pôle emploi. Nos formations sont achetées notamment par les Opca (organisme paritaire collecteur agréé) et aussi par Pôle emploi, qui représente plus de 80 % des prescriptions. Notre dispositif de formation n'est pas complet car 20 % des formations ne sont pas achetées. Nous devons saturer ce dispositif, le porter à 90 % net, pour faciliter les retours à l'emploi. Nous avons 200 places disponibles sur les 2.600 que totalisent les centres Afpa dans la grande région ALPC. C'est très important car cela veut dire que 200 chômeurs auraient pu profiter de ces places vacantes", analyse Fabienne Roger.

L'Afpa emploie 800 salariés dans la grande région et dispose d'un budget de fonctionnement de 80 M€. L'association régionale accueille chaque année 35.000 personnes à la recherche d'informations sur des formations et plus de 6.000 de ces demandeurs trouvent immédiatement à l'Afpa une solution qui leur convient.

"Nos indicateurs financiers ne sont pas bons, mais depuis deux ans nos indicateurs qualitatifs sont en hausse avec l'augmentation de la proportion de stagiaires formés qui trouvent du travail. Et puis nous avons un bon taux de concordance : 78 % des stagiaires trouvent un métier correspondant à la formation qu'ils ont suivi", éclaire Fabienne Roger.

Doubler les entrées en formation

Cette convention Afpa-Pôle emploi s'articule sur quatre axes : faciliter l'accès des demandeurs d'emploi à la formation ; développer les différentes voies d'accès à la formation qualifiante ; améliorer l'accès à l'emploi des demandeurs d'emploi et des stagiaires de la formation professionnelle ; assurer l'accès à l'emploi des demandeurs d'emploi en répondant aux besoins en compétence des entreprises. Ces axes se déclinent en huit actions opérationnelles (sur les douze établies au plan national), avec en particulier un effort ciblé sur l'amélioration du taux d'utilisation des places en formation financées par les Région et Pôle emploi. Objectif : engager (d'ici un mois et demi) des démarches proactives vers les demandeurs d'emploi pour les informer des opportunités d'entrée rapide en formation.

"La formation est le principal levier du retour à l'emploi. Le plan des 500.000 formations est là pour remettre la France en selle puisque les études menées en Europe  montrent que notre pays a le plus faible taux de demandeurs d'emploi capables d'accéder à une formation. Nous nous sommes déjà mobilisés. Le nombre d'inscriptions de nos demandeurs d'emploi à des formations a été de 58.000 en 2015, notre objectif est de doubler ce nombre", annonce Frédéric Toubeau.

"Kairos" pour mieux communiquer

Pour atteindre cet objectif, les managers d'agences Pôle emploi vont chaque semaine recevoir une liste des places de formations disponibles à l'Afpa, dans le cadre du dispositif "Infoplaces". Ensuite c'est le déploiement de "Kairos", un portail d'information dédié aux organismes de formation en général (plus de 200 ont déjà adhéré) et à l'Afpa en particulier, par le biais d'une plateforme commune, qui devrait permettre d'accélérer les choses. Avec "Kairos" les agents de Pôle emploi vont transmettre à ceux de l'Afpa le profil des demandeurs d'emploi, bien en amont de leur arrivée au centre de formation. Grâce à ces dispositifs d'information, les deux organismes auront ainsi une vue en temps quasi réel de l'offre et de la demande de formations. "Kairos" servira également à simplifier les démarches administratives pour un demandeur d'emploi qui cherche à se former, par le biais de la dématérialisation des documents échangés entre l'Afpa et Pôle emploi ou encore l'inscription directe du demandeur d'emploi sur l'offre de formation de l'Afpa, avant validation (également dématérialisée) par le conseiller Pôle emploi.

La Région crée 26.277 formations

"Kairos" doit être entièrement déployé dans les centres Afpa d'ici la fin du 2e trimestre 2016. Dans le cadre du plan 500.000 formations, la Région ALPC a décidé de créer 26.277 formations supplémentaires en 2016 au titre de cette convention, en plus des 38.721 actions de formations réalisées en 2015 et reconduites cette année. Le catalogue régional de l'Afpa comprend 235 formations qualifiantes, 965 modules et 460 formations courtes mais Fabienne Robert annonce la création de "80 nouveaux produits" dans le cadre de cette convention. Pôle emploi annonce également une petite innovation qui devrait faire plaisir aux demandeurs d'emploi et peut-être participer à l'assainissement d'un secteur peu régulé. Après leur formation les demandeurs d'emploi pourront ainsi dire officiellement ce qu'ils pensent de ce qu'ils ont appris à leur conseiller Pôle emploi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2016 à 13:42 :
Toutes les formations de l'AFPA ont été formatées et validées par les employeurs et c'est le patronat qui valide les diplôme , il est de tous les jurys d'examens...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :