Attentats : deux rassemblements vendredi à Bordeaux

 |   |  412  mots
Après Paris et d'autres métropoles françaises, Bordeaux rendra hommage aux victimes demain.
Après Paris et d'autres métropoles françaises, Bordeaux rendra hommage aux victimes demain. (Crédits : PASCAL ROSSIGNOL)
Deux manifestations auront lieu demain vendredi à Bordeaux, en mémoire des victimes des attentats commis à Paris et Saint-Denis par Daech. Un premier hommage inter-religieux partira de la mosquée située rue Jules-Guesde à 15 h, alors qu'un second rassemblement est programmé à 16 h 30.

Il s'agira des premières manifestations d'ampleur à Bordeaux depuis la minute de silence lundi dans la cour de l'Hôtel de ville. Non pas un mais deux rassemblements en hommage aux victimes de Daech auront lieu, presque simultanément, ce vendredi 20 novembre, alors que l'état d'urgence a été décrété et que les mesures de sécurité sont renforcées.

Une marche inter-religieuse a été mise en place. Elle partira de la mosquée de Bordeaux, rue Jules-Guesde, à 15 h, après le prêche du recteur Tareq Oubrou. Ce dernier a d'ailleurs choisi de lire ses propres mots, préférant cette option au texte solennel condamnant les attentats transmis par le Conseil français du culte musulman.

Chacun, quelle que soit sa confession, est invité à participer à cette marche qui passera notamment devant la synagogue de Bordeaux puis la cathédrale place Pey-Berland.

Rassemblement "sans politique, sans religion"

Porté par de jeunes Bordelais, un second rassemblement aura lieu également demain. Il était initialement prévu dimanche mais des questions de sécurité ont conduit les organisateurs à l'avancer. Sans que ce changement de date les enchante, comme ils l'écrivent sur la page Facebook de l'événement :

"Le but de la manifestation officielle est de passer devant des lieux de recueillement chrétien, juif et musulman afin de faire une minute de silence. Cela nous laisse l'impression qu'à force de vouloir représenter un peu chaque religion, les autorités ne représentent plus qu'une partie de la population. De plus nous pouvons trouver cela paradoxal car à travers ces attentats, ce ne sont pas des lieux de cultes qui ont été détruits, mais des lieux de vies " à la française". Nous avons donc déclinés cette alternative, où ne seront présents environ 1.000 personnes et qui passe dans la rue Sainte-Catherine (qui ose parler de sécurité ?). Nous l'avons décliné car nous croyons en des valeurs de fraternité, de rassemblement, mais nous voulions d'un rassemblement sans politique, sans religion et sans association afin que chaque individu puisse se rassembler dans le seul et unique but d'unité."

Les organisateurs ont donc opté pour un rassemblement place Pey-Berland à 16 h 30, à l'issue de la marche. Près de 4.000 personnes ont indiqué qu'elles répondraient à l'appel.

D'autres manifestations d'hommage sont prévues dans les prochaines heures en Aquitaine, comme à Mont-de-Marsan ce jeudi à 17 h sur le parvis de l'Hôtel de ville, ou à Périgueux aujourd'hui également à 18 h devant le Palais de justice.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :