Le préfet de la région Aquitaine bat la campagne limougeaude

 |   |  943  mots
Pierre Dartout, préfet préfigurateur de la future région Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes
Pierre Dartout, préfet préfigurateur de la future région Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes (Crédits : J. Philippe Dejean (OA))
Modifié 24/09/2015 -15 h 33/ La question du profil de la direction régionale de la Draaf de la grande région Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes, qui sera installée à Limoges, a mis le feu à la capitale du Limousin.


Pierre Dartout, préfet de la région Aquitaine, et préfet préfigurateur de la future grande région Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes a brossé un panorama de rentrée assez accidenté lors de la conférence de presse organisée ce mardi matin à la résidence préfectorale, à Bordeaux. Réforme territoriale, demandeurs d'asile, intercommunalité et emploi constituaient les quatre ingrédients de ce rendez-vous.

Si jusqu'à présent la création de la future grande région ne semblait pas déchaîner les foules, au moins depuis l'adoption définitive des périmètres régionaux à fusionner, le feu couvait sous la surface. C'est ainsi que Limoges est depuis plusieurs jours au centre de très fortes turbulences alimentées par les craintes que suscite la perte éventuelle par la future Draaf (Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la Forêt) d'un trop grand nombre de services.


Avec les syndicats cet après-midi


Originaire lui-même de Limoges, Pierre Dartout ne s'est pas départi d'un certain flegme pour traiter de cette question en réalité brûlante.

"Il y a de la tension dans cette Draaf, de l'incompréhension et des revendications. Au point que le directeur régional préfigurateur de la future Draaf des trois régions fusionnées a préféré donner sa démission. Je vois les intersyndicales de la Draaf cet mardi après-midi" a précisé Pierre Dartout.

Le directeur régional préfigurateur de la Draaf de la grande région vient de démissionner, apparemment à cause d'une forte distorsion entre les messages envoyés par Paris et leur lecture sur le terrain. Concrètement, c'est l'annonce de la future délocalisation de quatre des sept services composant la Draaf qui a mis le feu aux poudres. Incendie qui a ensuite embrasé la sphère politique limougeaude.


Matignon sous pression


Sur le site d'information local "Lepopulaire.fr", la sénatrice (PS) de Haute-Vienne, Marie-Françoise Pérol-Dumont, indique ainsi "J'ai eu Matignon mercredi (9 septembre-ndlr) au téléphone, ça a remué très fort. Matignon trouve inacceptable la remise en cause par les fonctionnaires de la décision gouvernementale". Le lendemain de cette déclaration fracassante, qui ciblait le directeur régional préfigurateur, accusé de vouloir déménager quatre services de la future Draaf hors de Limoges, une réunion d'urgence était organisée dans la capitale du Limousin entre le président du Limousin, Gérard Vanderbroucke, le préfet de la région Limousin, Laurent Cayrel, le préfet préfigurateur de la grande région, Pierre Dartout, et les organisations syndicales. Attaqué en particulier par les élus, le directeur régional préfigurateur de la Draaf de la grande région n'a pas perdu le soutien du préfet Pierre Dartout.


L'opérationnel près du terrain


Au centre des débats, la définition du mot service, qui peut seul donner tout son sens à cet imbroglio. Lors de la conférence de presse de ce matin, Pierre Dartout a essayé de jouer la simplicité. Limoges et Poitiers, les anciennes capitales régionales, seront dotées de deux des cinq directions pilotées par la préfecture de Région : respectivement  la direction régionale de la Draaf et de la Dreal (Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la Forêt). "Les directions régionales concentreront les états majors mais les directions opérationnelles se trouveront près du terrain, dans les départements" a insisté le préfet préfigurateur de la future grande région. La métropole de la grande région, Bordeaux, conservera de son côté les états-majors de la Direccte (Direction régionale de l'entreprise, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi), de la DRJCS (Direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale) et de la Drac (Direction régionale des affaires culturelles).

Nouvelle carte de l'intercommunalité

En ce qui concerne l'accueil des réfugiés, Pierre Dartout a confirmé qu'il était présent à la réunion organisée samedi par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, avec les maires et représentants des métropoles favorable à l'accueil de réfugiés. Il a annoncé la tenue d'une grande réunion un peu similaire ce vendredi à Bordeaux, en compagnie de la Région, des services de l'Etat, du Département, de Bordeaux Métropole et de l'Association des maires de la Gironde. Différenciant les réfugiés bénéficiaires du droit d'asile des migrants dits économiques, Pierre Dartout a rappelé que ces derniers n'avaient pas vocation à rester sur le territoire national et estimé raisonnable l'idée d'accueillir autour de 800 réfugiés en Gironde, sans se prononcer sur un chiffre. Pierre Dartout s'est plutôt montré très optimiste au sujet de l'emploi après l'inflexion à la baisse de la courbe du chômage entre juin et juillet.

Se félicitant de la remontée de l'emploi des jeunes, Pierre Dartout s'est inquiété de la dégradation de la situation pour les seniors. Le préfet de la région Aquitaine a également abordé la réforme de l'intercommunalité, avec la mise au point d'un nouveau schéma de coopération intercommunale.

"Sauf exception, quand la densité démographique est vraiment faible, il n'y aura pas d'intercommunalité abritant moins de 15.000 habitants, autrement dit il va falloir envisager la fusion d'intercommunalités existantes" a résumé Pierre Dartout. Axé sur les bassins de vie, ce nouveau schéma sera présenté par le préfet aux élus, au plus tard le 9 octobre prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2015 à 12:09 :
Au secours monsieur Déjean ! que vois-je écrit à tous les paragraphes et dans le titre ?

je suis une limougeaude !!!!!! et pas limougeote
a écrit le 15/09/2015 à 16:16 :
Pour information le mot "limougeote" n'existe pas, puisque les habitants de Limoges sont les "Limougeauds et Limogeaudes" et ceux du Limousin les "Limousins et Limousines"...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :