Conseil régional : Alain Rousset liste ses priorités de rentrée

 |   |  713  mots
Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine, lors de sa conférence de presse de rentrée
Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine, lors de sa conférence de presse de rentrée (Crédits : Objectif Aquitaine / Mikaël Lozano)
Economie, transports et climat, numérique... Alain Rousset a abordé ces différents sujets lors de sa conférence de presse de rentrée. Livrant au passage quelques dates et annonçant quelques coups de pouce en faveur des jeunes Aquitains.

"Les échéances électorales sont là, le boulot continue."

D'entrée, Alain Rousset a balayé le sujet des élections régionales de décembre prochain, alors qu'il vise un nouveau mandat. Manière d'ancrer son discours en tant que président élu du Conseil régional d'Aquitaine, et pas en tant que candidat chef de file du PS.

Sa prise de parole était autour de quelques thèmes forts : le climat et les transports, la jeunesse et l'éducation, et l'agriculture et l'économie au sens large. Estimant que toutes les régions françaises devaient prendre leur place dans la réflexion générale occasionnée par la tenue de la conférence Paris Climat COP 21 en décembre prochain, Alain Rousset a profité du sujet pour plaider en faveur d'un renforcement du ferroviaire, plaidant notamment pour la réouverture de la ligne Pau-Canfranc, "alors que l'attractivité de l'Aquitaine va développer la circulation routière" et disant sa volonté d'écrire au président de la République pour obtenir du soutien. François Hollande et son gouvernement qui ne se sont toujours pas prononcés sur le prolongement de la ligne à grande vitesse Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse, alors que la décision est attendue avant la fin de l'été. Sur ce sujet, pas de nouvelles visiblement, même si Alain Rousset ne veut pas croire que le projet puisse capoter malgré l'avis négatif de la commission d'enquête.

Gros soutien en vue pour l'hydrolien

Toujours en matière de climat, Alain Rousset s'est brièvement exprimé sur le développement de la filière hydrolienne en Aquitaine. Pour mémoire, le projet de site d'essai Seeneoh (site expérimental estuairien national pour l'essai et l'optimisation d'hydroliennes), permettant de tester des technologies d'hydroliennes immergées dans l'estuaire de la Gironde, a été redéfini. Filiale de la SEML Route des lasers, la SAS Seeneoh porte ce dossier dont le financement est bouclé. Une réponse imminente est attendue au titre des subsides fléchés par les Investissements d'avenir. Un financement régional de 700.000 euros sera par ailleurs soumis aux élus du Conseil régional lors de la commission permanente du 14 septembre.

Concernant le volet agriculture, Alain Rousset est revenu sur la crise de la filière porcine et dit vouloir faire voter une aide régionale qui doublera celle de l'Etat. Plus largement, il a annoncé avoir impulsé une prochaine rencontre entre les gestionnaires des lycées et les organisations agricoles de manière à favoriser les circuits courts.

Education et numérique

D'autres nouveautés sont à prévoir dans les prochaines semaines. En ordre dispersé : l'expérimentation d'un système d'aide aux devoirs gratuite pour les lycéens avec une plateforme téléphonique opérationnelle en octobre chaque jour de 17 h à 20 h du lundi au jeudi ; la configuration de l'antenne commune Aquitaine Limousin Poitou-Charentes à Bruxelles, une nouvelle tarification des trains régionaux pour les jeunes, baptisée Sprin'Ter...

Le déploiement des premiers Chèques transformation numérique va également intervenir prochainement. Le Conseil régional compte s'appuyer sur les fonds européens Feder, dont il a la gestion, pour accélérer l'adoption par les entreprises des technologies numériques. Un appel à manifestation d'intérêt sera lancé début octobre et permettra d'accompagner un minimum de 300 entreprises d'ici la fin du programme.

Sans vouloir supplanter Pôle emploi, la Région Aquitaine lancera également le 15 septembre son Service numérique de l'emploi. Cette plateforme s'adressera aux demandeurs d'emploi, aux employeurs et aux apprenants (apprentis, etc...) dont la formation a été prise en charge par le Conseil régional. Il vise à mieux mettre en relation les personnes en recherche d'emploi et les recruteurs éprouvant des difficultés à trouver des profils correspondant à leurs besoins.

Quelques jours plus tard, le 18 septembre, le laser Petal sera inauguré au Barp en Gironde. Petal (pour PETawatt Aquitaine laser) est le laser de haute énergie le plus puissant au monde. Mis en service en 2016 dans un hall du bâtiment du Laser Mégajoule, il servira à étudier le comportement des matériaux dans des situations extrêmes similaires à celles atteintes lors du fonctionnement nucléaire des armes. Il sera dédié à la recherche civile de pointe : connaissance de l'univers, production d'énergie...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/09/2015 à 11:34 :
Priorité des priorité , se faire réélire, comme le chef; Les réformes on verra, ça dépend de l'humeur des syndicats, et maintenant elle n'est pas à l'innovation, oui depuis la chute des dinosaures c'est comme ça sauf si on augmente les acquits sociaux en dépit de l'économie
a écrit le 02/09/2015 à 17:19 :
Alain Rousset ...
Qui se croit indispensable et qui pense que l'économie de la région Aquitaine fonctionne grâce à lui ?
C'est lui qui soutient qu'il faut continuer la LGV jusqu'en Espagne parce que ... les espagnols ont fait le leur jusqu'à la frontière. Ca c'est de la pensée économique basée sur la raison. En attendant, il faut bien ses impôts qui grimpent chaque année.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :