115 M€ pour reconstruire la prison de Bordeaux-Gradignan

L’établissement pénitentiaire de Gradignan (33) a été retenu dans le cadre du plan triennal 2015-2017. Ainsi, 115 millions d’euros d’autorisations d’engagement seront mobilisés à partir de 2016 pour des travaux de démolition-reconstruction. Christiane Taubira, la ministre de la Justice, l'a fait savoir par le biais d'un courrier adressé à Alain Rousset, député de la Gironde et président du Conseil régional d’Aquitaine.
Les études techniques quant à la future démolition-reconstruction de la maison d'arrêt de Gradignan reprendront dès cette année avant un début des travaux en 2016
Les études techniques quant à la future démolition-reconstruction de la maison d'arrêt de Gradignan reprendront dès cette année avant un début des travaux en 2016 (Crédits : reuters.com)

Construite en 1967 sur 6 hectares, la maison d'arrêt de Gradignan en était aujourd'hui arrivée à ses limites. Personnel et élus locaux dénonçaient régulièrement la vétusté et la surpopulation de la prison girondine. Ce à quoi la garde des sceaux a été sensible puisque dans sa missive, elle reconnaît "un état de vétusté avancé rendant les conditions de travail et de détention particulièrement difficiles." Une situation qui démarre dans les années 2000. En 2002, la maison d'arrêt, dont la capacité d'accueil est de 407 places, recense 619 détenus. Son directeur d'alors évoque "une situation digne de Zola au XXIe siècle aux portes de Bordeaux." En 2008, le nombre de détenus grimpe à 890 au mois de mai, soit un taux d'occupation de 220 %.

Une reconstruction synonyme de création d'emplois

La nouvelle structure, dont les travaux de démolition-reconstruction démarreront à partir de 2016, contiendra 600 places au lieu de 407 actuellement. Cette refonte de la maison d'arrêt "permettra ainsi de mieux répondre aux besoins sur le territoire girondin tout en offrant des conditions de travail et détention dignes et à la hauteur des objectifs que nous nous sommes collectivement fixés", d'après Christiane Taubira.

Alain Rousset s'est félicité de l'annonce officielle de la ministre de la Justice après un long travail de mobilisation porté avec de nombreux élus et de l'attribution de cet investissement important dans un contexte budgétaire contraint qui permettra de créer de l'emploi local.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.