Peu de collectivités financièrement sinistrées

 |   |  171  mots
La Chambre estime que si la Communauté urbaine de Bordeaux a une bonne santé financière, c’est notamment grâce à une fiscalité élevé
La Chambre estime que si la Communauté urbaine de Bordeaux a une bonne santé financière, c’est notamment grâce "à une fiscalité élevé" (Crédits : Mikaël Lozano)
"Rares sont les collectivités d’Aquitaine et de Poitou-Charentes (…) en situation de sinistre financier", estime la Chambre régionale des comptes.

L'audience solennelle de la Chambre régionale des comptes d'Aquitaine Poitou-Charentes (CRCAPC), à Bordeaux, présidée par Franc-Gilbert Banquey, a eu lieu en présence de Gilles Johanet, procureur général près la Cour des comptes. Cette audience a installé Vincent Poux, administrateur des services du Sénat, à la première section de la CRCAPC.

La chambre a la responsabilité directe de la surveillance des comptes et de la gestion de 3.936 organismes (régions, départements, communes, etc.), soit 21,7 Md€ de fonds publics. Franc-Gilbert Banquey a observé qu'aujourd'hui les collectivités devaient "reconsidérer leurs stratégies (…) dans un environnement (…) de plus en plus incertain". Avec de nouveaux risques, comme la dérive de la masse salariale.

Le président a toutefois précisé que "rares sont les collectivités d'Aquitaine et de Poitou-Charentes (…) en situation de sinistre financier". Si la Communauté urbaine de Bordeaux a une bonne santé financière, c'est notamment grâce "à une fiscalité élevée", mais elle a tendance à "recruter dans des proportions relativement importantes".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :