La Région Nouvelle-Aquitaine avance 1,7 million d'euros à Europlasma

La Région Nouvelle-Aquitaine, dont le président (PS) Alain Rousset continue à s'intéresser de près aux entreprises, annonce attribuer une avance remboursable de 1,7 million d'euros au groupe landais Europlasma, qui accélère son développement en particulier dans sa capacité de préparation industrielle de combustibles solides de récupération (CSR).

3 mn

Une fois vitrifiés les déchets d'amiante se transforment en une coulée qui sera ensuite elle-même métamorphosée en d'inoffensifs lingots friables.
Une fois vitrifiés les déchets d'amiante se transforment en une coulée qui sera ensuite elle-même métamorphosée en d'inoffensifs lingots friables. (Crédits : Agence Appa)

Spécialiste de la dépollution par torche à plasma, qu'il s'agisse de la neutralisation définitive des déchets d'amiante, du traitement des déchets d'aluminium ou de la réduction drastique de certains foyers de radiation nucléaire, le groupe Europlasma, à Morcenx (Landes), dont Jérôme Garnache-Creuillot est le PDG, a développé un nouveau segment de marché, celui des combustibles solides de récupération (CSR). En abandonnant le projet ruineux de conception d'une centrale électrique fonctionnant avec de la biomasse et des déchets, via son usine Chopex, Europlasma s'est mis en capacité de tirer parti d'un savoir-faire que le groupe possédait sans en faire son miel.

Lire aussi 5 mnEuroplasma progresse vers la livraison d'unités de traitement des déchets d'aluminium en Chine

Celui de la sélection des déchets les mieux adaptés à la combustion et aux types de combustion. Un savoir-faire déjà reconnu par les industriels. C'est ainsi qu'en 2020 un donneur d'ordre qui a préféré conserver l'anonymat signait un premier contrat ferme avec Europlasma pour la fourniture de CSR. Contrat dont le montant a été doublé en ce début 2022 pour passer de 4,5 millions d'euros annuels à plus de 9 millions d'euros...

Un développement décarboné soutenu par la Région

Entre temps, le groupe Europlasma a fait feu de tout bois et mené plusieurs remarquables opérations de croissance externe, rachetant en particulier les Forges de Tarbes, avant de relancer le projet des Forges de Gerzat (Puy-de-Dôme) puis de s'emparer il y a quelques semaines de la société Satma PPC, à Grenoble, avant de signer un accord de partenariat avec le groupe girondin Péna, à Pessac, grand recycleur en particulier de métaux. C'est dans le cadre de cette activité restructurée de préparation de CSR que les deux entreprises ont signé un accord de coopération. Dans son nouveau plan de développement le groupe landais prévoit d'augmenter encore ses capacités de préparation de CSR à partir de la collecte de déchets d'activité économique (DAE).

Lire aussi 6 mnEuroplasma va prendre le contrôle de Tarbes Industry pour sécuriser sa croissance

Une fois correctement triés, les CSR constituent une énergie décarbonée souligne la direction du groupe, qui permet aux entreprises de réduire à leur tour leur impact carbone en les utilisant. Relancée avec efficacité par la nouvelle équipe dirigeante du groupe, Inertam, chargée de la neutralisation des déchets d'amiante, bénéficie par ailleurs d'un programme d'optimisation pour accroitre productivité et rentabilité. C'est au titre de toutes ces évolutions que la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de débloquer une aide remboursable de 1,7 million d'euros au bénéficie du groupe Europalsma, sous forme d'une avance remboursable.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 25/04/2022 à 22:34
Signaler
faire son miel avec une torche a plasma...! c'est continuer a jeter des sous par la fenêtre ...le cout est prohibitif en énergie consommée. et nul besoin de très haute températures pour décomposer même l'amiante.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.