Batteries intelligentes : Forsee Power veut entrer en Bourse et lever 100 millions d'euros

Le groupe Forsee Power, futur champion national de la batterie intelligente, poursuit sa montée en puissance financière en confirmant sa volonté d'entrer sur le marché boursier. Un virage stratégique qui devrait s'accompagner d'une augmentation de capital de 100 millions d'euros. Avec ses batteries intelligentes, Forsee Power ne vise pas le marché de masse de la voiture individuelle mais des segments à forte valeur ajoutée comme les transports routier, ferroviaire et maritime.

5 mn

Alstom a choisi Forsee Power pour son bus électrique.
Alstom a choisi Forsee Power pour son bus électrique. (Crédits : Vincent Kessler)

Forsee Power, fondé et présidé par Christophe Gurtner, groupe parisien spécialiste de la batterie intelligente, dont le centre de production se trouve à Chasseneuil-du-Poitou (Grand Poitiers) annonce ce 4 octobre l'acceptation par l'Autorité des marchés financiers (AMF) de son document d'enregistrement dans le cadre de son projet d'introduction en Bourse sur le marché réglementé d'Euronext. Comme le souligne la direction, il s'agit d'une première marche :

"L'approbation du document d'enregistrement marque la première étape du projet d'introduction en bourse de Forsee Power sur le marché réglementé d'Euronext Paris, sous réserve des conditions de marché et de l'approbation par l'AMF du prospectus relatif à l'opération", relève Forsee Power.

Après Hydrogène de France en juin dernier, c'est la deuxième entreprise régionale en l'espace de quelques mois à faire son entrée sur Euronext Paris.

Lire aussi 5 mnHDF Energy vise 2024 pour sa première centrale hydrogène-électricité en Guyane

Entrée en bourse avec une levée de 100 millions d'euros

Malgré son nom (anglais) Forsee Power, créé il y a une dizaine d'années, a les caractéristiques d'un potentiel champion hexagonal de la batterie intelligente. Et le groupe rayonne à l'international avec trois centres de recherche et développement, implantés à Paris, Lyon, mais aussi à Zhongshan, en Chine.

Après avoir levé 105 millions d'euros en mars dernier, Forsee Power "a pour ambition de lever un montant d'environ 100 millions d'euros dans le cadre de l'augmentation de capital qui serait réalisée à l'occasion de l'admission des actions de la société aux négociations sur le marché réglementé d'Euronext Paris", précise la direction.

Ce futur champion tricolore est soutenu par la Banque européenne d'investissement (BEI), qui a participé à la levée de fonds de mars 2021 (50 millions d'euros), Bpifrance, qui est à son capital, comme le conglomérat japonais Mitsui, la holding de la famille Dassault et le fonds Invest Partners.

Lire aussi 5 mnA l'avant-garde du marché de la batterie, Forsee Power lève 105 millions d'euros

Des objectifs de croissance à financer

Les besoins en cash de Forsee Power sont bien de l'ordre de 100 millions d'euros, avec des emplois parfaitement ciblés.

"À titre illustratif, cette opération aurait comme objectifs l'innovation et le développement de nouveaux produits (à hauteur d'environ 30 millions d'euros), l'accélération du développement industriel à l'international (à hauteur d'environ 30 millions d'euros), la réalisation d'opérations opportunistes de développement (à hauteur d'environ 10 millions d'euros) ainsi que, pour le solde, le financement des besoins généraux de Forsee Power (à hauteur d'environ 30 millions d'euros)", égrène Forsee Power.

Le volume de ses besoins en financement indique ainsi clairement que le groupe n'entend pas jouer les petits bras. Ce qui semble aller de soi puisque Forsee Power se positionne dans la conception et production de systèmes de batteries complexes. Un enjeu d'envergure mondiale, d'autant plus que le groupe, dont l'intelligence technologique se concentre sur la connectique des batteries, la capacité à sélectionner les cellules qui les composent, le contrôle de la tension ou encore les mesures de puissance, s'intéresse à l'électromobilité. Qu'il s'agisse de véhicules guidés automatisés, de véhicules légers civils et utilitaires, de véhicules commerciaux (bus, camions), non routiers (agricole, construction, industriels), ainsi que les secteurs maritime et ferroviaire : trains, tramways, bateaux.

Lire aussi 5 mnBatteries : ACC inaugure son centre de R&D à Bordeaux qui compte déjà 300 collaborateurs

 Pourquoi Forsee Power vise l'électromobilité

"Depuis dix ans, Forsee Power développe des systèmes de batteries intelligentes parmi les plus performants dans le secteur de la mobilité électrique. Notre objectif est simple", explique Christophe Gurtner. "Atténuer le changement climatique en favorisant le développement d'une mobilité durable, sans émission, via l'essor des véhicules électriques équipés de batteries Forsee Power. Nous nous positionnons sur des segments de marché à forte valeur ajoutée, dont l'approche est différente des marchés de masse comme la voiture individuelle.

Ce projet d'introduction en bourse permettra à Forsee Power de renforcer son leadership technologique, fondé sur une gamme de produits complète et une offre de services étendue, d'accélérer son déploiement à l'international et de saisir des opportunités de croissance sur de nouveaux segments de marché".

180 millions d'euros de CA visé l'an prochain

Forsee Power mise essentiellement sur les technologies lithium-ion, un segment de marché qui devrait exploser d'ici 2027, avec un marché mondial évalué à 18,1 milliards d'euros à cette date (hors rail et maritime) contre 3,8 milliards d'euros en 2020. Le groupe, qui revendique une capacité de production globale l'ordre de 1 GWh (gigawattheure) en 2021, affiche comme objectifs : 2 GWh en 2023 et 10 GWh en 2027. Le groupe annonce également une trajectoire de croissance cohérente avec ces objectifs élevés de montée en puissance de la production.

Forsee Power qui a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 62 millions d'euros, en hausse de +23 % par rapport à 2019, vise un CA de 71 millions d'euros en 2021. Avec un chiffre d'affaires qui devrait littéralement exploser en 2023, à 180 millions d'euros, avec, souligne le groupe, l'atteinte du seuil de rentabilité. Une dynamique qui ne devrait pas se démentir de sitôt puisque la direction de groupe table sur un chiffre d'affaires de près 600 millions d'euros en 2027 ! Précisons que les prévisions de commandes du groupe (jusqu'au 31 décembre 2027) s'élèvent à un milliard d'euros, auprès d'un certain nombre de grands clients parmi lesquels Iveco/Heuliez, Piaggio, Wrightbus ou encore Alstom.

Lire aussi 4 mnOrano Mining veut créer une filière française de recyclage des batteries en Haute-Vienne

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.