A l'avant-garde du marché de la batterie, Forsee Power lève 105 millions d'euros

 |  | 1023 mots
Lecture 5 min.
Voici le site de Forsee Power à Chasseneuil-du-Poitou (Grand Poitiers) qui sera inauguré cet été.
Voici le site de Forsee Power à Chasseneuil-du-Poitou (Grand Poitiers) qui sera inauguré cet été. (Crédits : Forsee Power)
Implanté à Chasseneuil-du-Poitou, sur le territoire du Grand Poitiers, où se trouve son centre de fabrication de batteries pour les bus, le groupe parisien Forsee Power a fini de boucler en février dernier une levée de fonds de 105 millions d'euros. Objectif : progresser sur ses marchés à l'export et booster l'innovation. (réactualisé 18/03/2021)

Forsee Power, le groupe parisien spécialiste de la batterie intelligente, dont le site de production hexagonal se trouve dans le Grand Poitiers, à Chasseneuil-du-Poitou (Vienne), a fini de boucler à la mi-février une levée de fonds record de 105 millions d'euros. Une opération notamment alimentée par un prêt de la Banque européenne d'investissement (BEI) d'un montant de 50 millions d'euros, sachant que Bpifrance était déjà entré en 2019 au capital de cette entreprise, à hauteur de 15 millions d'euros, pour l'aider à s'industrialiser.

Lire aussi : Forsee Power recrute 300 personnes à Poitiers

Le conglomérat japonais Mitsui, la holding de la famille Dassault et le fonds Invest Partners sont également actionnaires du groupe dont Christophe Gurtner est à la fois le fondateur et le dirigeant même s'il n'a pas eu peur de jouer la carte de la dilution pour assurer son développement. L'intelligence des batteries de Forsee Power se trouve dans leur connectique, la capacité à sélectionner les cellules qui les composent, le contrôle de la tension ou encore la mesure de puissance.

L'hybridation bonne pour les machines agricoles

Malgré l'impact négatif du confinement en 2020, qui a pesé sur les transports en commun et ce groupe leader européen de la batterie pour les autobus, Forsee Power n'a pas relâché ses efforts, continuant à investir dans l'innovation qui est à la base de sa croissance. C'est ainsi que ce jeudi 13 mars Forsee Power doit présenter une nouvelle gamme de batteries, annoncées comme encore plus plates que les précédentes.

"Nous allons présenter des batteries révolutionnaires, ultraplates et modulaires, ce qui permettra de les installer dans les endroits les plus exigus des véhicules, là où l'intégration était parfois difficile. L'hybridation des bus n'est plus vraiment d'actualité car ils s'électrifient très bien mais les véhicules "off-highway", comme les véhicules de chantiers ou agricoles, s'orienteront davantage vers l'hybridation. Nos technologies le permettent et nous équipons aussi les véhicules à hydrogène, nous sommes le leader mondial sur ce type de motorisation pour les véhicules lourds", éclaire Sophie Tricaud, directrice de la communication et des affaires publiques de Forsee Power.

Une gamme profilée entre puissance et stockage

Forsee Power n'a pas de clients dans le secteur automobile où les constructeurs développent leurs propres moteurs électriques, mais couvre un marché très large, qui va du secteur médical, avec des batteries de quelques centimètres de long, à celui des trains, des navires et autobus où la longueur peut se compter en mètres.

Lire aussi : Le port de Bordeaux (GPMB) recherche son second souffle dans l'hydrogène

S'il existe des bus à propulsion électrique, aucun super tanker ne peut encore traverser les mers avec cette seule énergie, sachant qu'il s'agit de déplacer des bâtiments de plusieurs centaines de milliers de tonnes sur des milliers de kilomètres.

Mais là aussi la technologie pourrait arriver à faire assez rapidement la différence. Comme a déjà eu l'occasion de l'expliquer le dirigeant de Forsee Power, il faut arbitrer entre la puissance énergétique des batteries et leur capacité de stockage d'énergie. Deux paramètres antagonistes avec lesquels le groupe parisien, qui propose des batteries de haute puissance avec des temps de charge lents, rapides ou ultra rapides, sait jouer.

Lire aussi : Piles à combustible : Hydrogène de France aborde la propulsion des grands navires

Les 15.000 m2 du site poitevin inaugurés cet été

"Pour les bus nous proposons des temps de recharge ultra-rapides, de 15 secondes, ou lents, qui prennent toute la nuit, avec des formats intermédiaires, soit une recharge rapide en 15 minutes une fois que le bus est arrivé en bout de ligne, ou ultra rapide, qui a lieu tous les trois arrêts. Chacun de ces formats correspond à un type de batterie", détaille Sophie Tricaud.

Le groupe, qui disposait au départ d'un site de production en région parisienne, à Moissy-Cramayel, a fini par le fermer parce qu'il devenait trop petit, pour transférer toute son activité française à Chasseneuil-du-Poitou. C'est ainsi qu'en 2018 Forsee Power a repris, avec l'aide de l'agglomération du Grand Poitiers et de la Région Nouvelle-Aquitaine, le site de l'équipementier automobile Federal Mogul.

"Nous investissons en permanence à Chasseneuil pour adapter notre outil industriel et pousser nos capacités de production. Ce site c'est vraiment notre base européenne pour les véhicules lourds. Nous nous sommes installés à Chasseneuil-du-Poitou fin 2018, des locaux ont temporairement été adaptés le temps des travaux qui s'achèvent. Nous allons inaugurer à l'été 2021 les nouveaux locaux de 15.000m² de l'usine. Nous disposons encore d'une réserve foncière de 8.000m² sur ce site poitevin pour nous agrandir à moyen terme", annonce la directrice de la communication et des affaires publiques.

Lire aussi : ACC, l'Airbus des batteries électriques, "vise 10 % du marché européen à horizon 2028/2029"

Comment Forsee Power se bat sur le marché mondial

Le site de Chasseneuil-du-Poitou, qui emploie près de 200 salariés, a la capacité de produire 2.500 systèmes de batteries pour les bus par an, et devrait encore se développer pour atteindre la barre des 300 salariés. Mais Forsee Power est un acteur international de l'énergie. Le groupe dispose ainsi de longue date d'usines à l'étranger : en Pologne, ciblée sur la motorisation électrique des véhicules légers, comme les scooters, et en Chine, où il s'agit de couvrir le terrain.

"Nous venons d'ouvrir une usine en Inde parce que nous devons être présents au plus près des marchés", observe Sophie Tricaud.

Cette dernière précise que le groupe va s'attaquer à de nouveaux secteurs d'activité et territoires géographiques. Forsee Power travaille déjà avec plusieurs grands constructeurs, comme Alstom, et a signé fin 2020 un contrat de partenariat avec la firme britannique Wrightbus qui a permis aux deux associés de remporter l'appel d'offre européen intitulé "Initiative conjointe pour les véhicules à hydrogènes en Europe" ("Joint initiative for hydrogen vehicles across Europe"). Forsee Power entend également développer un nouveau mode de conception des batteries.

Lire aussi : Piles et batteries : pourquoi Saft monte en puissance à Bordeaux, Poitiers et Nersac

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2021 à 8:10 :
Intéressant comme activité. On comprend quand on regarde la taille de l'usine, qui doit faire la taille du restaurant d'entreprise de la Gigafactory qu'ils ne jouent pas dans la cour des grands des voitures électriques, par contre l'adaptation de la fonctionnalité des batteries au besoin est pas mal. Le problème, c'est que c'est plutôt valable en phase de transition car cela rajoute de la complexité, dès que les véhicules seront conçus pour l'électrique et que les batteries de voitures seront produites à grande échelle et donc à bas coût, l'optimisation des fonctions deviendra obsolète car trop coûteuse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :