Daniel Harari s'en réjouit : avec la prise de Gerber, Lectra devient aussi un groupe américain

 |  | 1426 mots
Lecture 8 min.
Aux Etats-Unis, Gerber Technology est très implanté dans la confection.
Aux Etats-Unis, Gerber Technology est très implanté dans la confection. (Crédits : DR-Lectra)
La validation définitive de la reprise du groupe américain Gerber Technology par le groupe français Lectra ne tombera pas avant le 30 avril prochain. Pour le PDG de Lectra, Daniel Harari, qui s'est confié à La Tribune, il s'agit là d'une étape historique, l'issue de trente ans de concurrence qui doit désormais ouvrir sur une nouvelle croissance. Avec ce rachat c'est la victoire d'un modèle, celui des frères Harari, qui va transformer Lectra en un groupe également américain.

"Avec mon frère André nous avons rencontré Joe Gerber, fondateur de Gerber Technology en 1991, alors que nous venions de reprendre Lectra, à Cestas (Gironde-Ndlr). Il nous a dit : « Vous êtes des financiers, vous ne comprenez rien à l'industrie. Lectra vaut 10 francs l'action, je vous rachète le tout pour 12 francs ». L'entretien a duré trente minutes. Autant dire que ça ne s'est pas bien passé", se remémore pour La Tribune Daniel Harari, PDG de Lectra.

Daniel Harari n'a pas vraiment apprécié Joe Gerber

Effectivement à cette époque Daniel Harari et son frère André étaient des financiers mais pas seulement. Joe Gerber avait beau avoir inventé la première machine automatique à découper du tissus, Daniel Harari, diplômé de Polytechnique, n'a pas vraiment apprécié la sortie sur sa supposée incapacité à comprendre quoi que ce soit à l'industrie : une remarque qui lui a un peu tapé sur les nerfs.

Lire aussi : Financièrement très solide, Lectra se prépare à acheter entre 3 et 5 startups en 2020

A partir de là les deux concurrents vont se livrer à une compétition sans pitié, Gerber Technology jouant tout d'abord le rôle du chasseur. Comme une course en limite d'horizon entre deux frégates à voile du XVIIIe siècle rendues minuscules par la distance, Gerber Technology et Lectra ne cesseront jamais de se poursuivre pendant des années, l'un chassant l'autre à tour de rôle.

"Coincer Gerber entre nous et la découpe bas de gamme"

Trente ans plus tard Lectra, devenu le leader mondial des robots haut de gamme de découpe de matériaux souples (tissus, cuir, etc.), pour la mode, l'automobile (airbags) et l'ameublement, a eu le dernier mot...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :