Europlasma fait officiellement son premier pas en Chine tout près de Tsingtao

 |  | 578 mots
Coulée de déchets d'amiante mis en fusion par la torche à plasma à Inertam, filiale d'Europlasma.
Coulée de déchets d'amiante mis en fusion par la torche à plasma à Inertam, filiale d'Europlasma. (Crédits : Agence Appa)
C’est à Laixi, dans la région du Shandong, non loin de Tsingtao, ville plus connue pour sa bière, que le groupe landais Europlasma vient de signer un accord-cadre qui doit assurer son développement en République populaire de Chine et au-delà.

Le groupe Europlasma, spécialiste des solutions de dépollution utilisant la technologie de la torche à plasma, annonce la signature d'un accord-cadre avec la ville chinoise de Laixi, qui est une des nouvelles vitrines technologiques de Chine populaire, qui se situe dans la région du Shabndong, non loin de la métropole de Tsingtao (Qingdao en écriture pinyin), très connue pour la bière d'origine allemande du même nom, qui se situe sur la côte est du pays, face à la Corée.

Comme le souligne la direction du groupe landais basé à Morcenx, dont Jérôme Garnache-Creuillot est le nouveau PDG, cet accord signé avec les autorités de Laixi entre dans la nouvelle stratégie d'Europlasma, telle qu'annoncée le 27 novembre dernier, dans laquelle le groupe de Morcenx ne se situe plus comme un industriel traditionnel mais agit en tant que fournisseur de technologies en dépollution. Europlasma est notamment la seule entreprise au monde capable d'inerter à titre définitif, en les vitrifiant, les déchets d'amiante, de neutraliser les cendres toxiques que sont les Refiom (résidus d'épuration des fumées d'incinération des ordures ménagères) ou encore de réduire de façon drastique la taille des déchets très faiblement ou faiblement radioactifs.

Lire aussi : Europlasma : le financier Pierre Vannineuse explique pourquoi il y croit

Création d'un centre de recherche franco-chinois

Une technologie de la torche à plasma qui devrait être étendue prochainement à d'autres applications en fonction de la demande des partenaires. Europlasma a notamment par le passé installé des unités de traitement des Refiom au Japon. C'est sans doute la raison pour laquelle le communiqué du groupe ne donne pas d'exemples précis sur les applications technologiques qui vont être développées dans le cadre de ce nouveau partenariat.

Le communiqué officiel fait ainsi mention du développement dans la région de Tsingtao "d'un écosystème favorable à l'accueil de technologies de pointe dans les domaines de l'énergie et de l'environnement (infrastructures, organisations, mesures d'incitation)". Il est précisé aussi que cette capitale régionale accueille de nombreux programmes nationaux axés notamment sur les villes à faibles émissions de carbone ou encore aux pilotes de villes intelligentes. Cet accord-cadre prévoit plus précisément la création sur place d'une entreprise détenue à 100 % par Europlasma et d'un centre de recherche franco-chinois composé de scientifiques des universités Tsinghua (Pékin) et Hangzhou Dianzi (au sud de Shanghai) et d'experts d'Europlasma.

"Développer une industrie responsable"

Le PDG n'indique pas le montant de l'investissement que va représenter pour le groupe landais cette implantation en Chine continentale, qui doit plus largement rayonner à terme sur une partie de l'Asie du Sud-Est.

"Nous sommes ravis de la signature de cet accord-cadre qui sera la première étape du déploiement d'Europlasma en Chine et contribuera à la recherche et développement du groupe. L'évolution de la politique écologique du pays offre de gigantesques opportunités pour notre projet industriel. La ville de Laixi est apparue pour notre implantation comme une évidence, soutenue et confirmée par la volonté de ses représentants de développer une industrie responsable et d'associer Europlasma à ce projet" déroule en substance Jérôme Garnache-Creuillot.

Un PDG qui est aussi le cofondateur du fonds d'investissement Zigi Capital SA, dont l'intervention début 2019, au côté du financier Pierre Vannineuse, a permis à Europlasma d'éviter la mise en liquidation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/01/2020 à 18:57 :
Pour aujourd'hui, bravo à tout le personnel et les dirigeants d' Europlasma.

Les allemands ont montré aux chinois comment faire une bière blonde, et les français contribueront à dépolluer la Chine et le Monde avec Europlasma.
Trinquons à la ronde, en levants nos verres de Tsingtao.

kampé! kampé! kampé!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :