Innovation : Aquitaine Science Transfert tête du consortium agréé par French Tech Seed

 |   |  384  mots
Vue de l'atelier de fabrication C-Stem de Treefrog Therapeutics, soutenu par Aquitaine Science Transfert.
Vue de l'atelier de fabrication C-Stem de Treefrog Therapeutics, soutenu par Aquitaine Science Transfert. (Crédits : J. Philippe Déjean)
Le nouveau fonds d’investissement French Tech Seed, créé l’an dernier par Bpifrance à la demande du gouvernement, vient de labéliser sa deuxième vague de lauréats : les Aquitains en font partie.

Aquitaine Science Transfert, société d'accélération du transfert de technologie (Satt), est le chef de file d'un consortium regroupant Aquitaine Technopoles et l'Agence de développement et d'innovation Nouvelle-Aquitaine (ADI N-A), qui vient d'être labélisé apporteur d'affaires French Tech Seed (soit semis pour la communauté des jeunes pousses françaises innovantes) par Bpfifrance. Il s'agit en fait de la constitution d'un guichet unique destiné au soutien des projets d'entreprises innovants et technologiques en région. Le consortium régional a répondu à l'appel à manifestation d'intérêt lancé par Bpifrance.

Il est retenu pour une première période de deux ans par French Tech Seed. Cette ligne de financement pilotée par Bpifrance doit permettre d'injecter des fonds propres dans les jeunes pousses innovantes en situation de post-maturation ou pré-industrialisation. Il s'agit de très jeunes entreprises de moins de trois ans, nées d'applications issues de la recherche publique, qui ont réussi avec brio la démonstration de faisabilité de leur innovation (proof of concept) et qui se préparent à la mettre sur le marché.

Le fonds s'appuie aussi sur un cercle financier privé

Le fonds d'investissement French Tech Seed, doté de 400 M€, a été lancé par le ministre de l'Economie et des Finance, Bruno Le Maire, le 18 juillet 2018. Il s'est soldé par l'agrément d'une première vague de 18 lauréats en janvier dernier. Malgré la présence de l'agence régionale ADI N-A cette structure fédérative se définit comme « le consortium aquitain French Tech Seed ». Et son réseau Aquitaine Technopoles colle parfaitement à cette définition puisqu'il regroupe l'Agropole, à Agen, Bordeaux Technowest, Hélioparc, à Pau, la Technopole Pays basque, à Bayonne, et Unitec, à Bordeaux.

Aquitaine Technopoles accompagne 900 entreprises (porteurs de projets, startups et entreprises en développement). Avec cette reconnaissance par Bpifrance, le consortium devient le point de passage obligé pour tout projet technologique innovant sollicitant l'intervention du fonds. Le consortium s'appuie sur un premier cercle de partenaires financiers : Nouvelle-Aquitaine Amorçage, Pertinence Invest, Kurma Partners, l'Irdi, Aquitaine Création Innovation (ACI) et Sofimac Partners. Ainsi les jeunes pousses accompagnées pourront bénéficier d'un investissement par le fonds aux côtés des premiers financeurs privés, pour faciliter la couverture des coûts initiaux de l'entreprise en création.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :