Implanet décroche 1 M€ et un contrat pour l'Australie et les Etats-Unis

 |   |  604  mots
Ludovic Lastennet lors de l'introduction d'Implanet en Bourse.
Ludovic Lastennet lors de l'introduction d'Implanet en Bourse. (Crédits : Implanet)
En pointe sur l’innovation pour les implants vertébraux et les prothèses du genou la société girondine Implanet, qui fait face à de sérieux problèmes de trésorerie, vient de se donner les moyens de financer son année 2019 et de doper ses ventes. Ses prothèses de genou Madison pourraient bien lui permettre de redresser la situation.


Avec une ouverture à 0,169 € ce mercredi 22 novembre, la valeur de l'action Implanet se rapproche du cours plancher de 0,168 € retenu le 5 novembre dernier par les analystes de BFM Bourse pour protéger le capital des investisseurs. BFM Bourse est convaincu que le cours de cette entreprise girondine innovante en biomécanique, en particulier avec ses implants vertébraux Jazz, destinés à corriger les scolioses sévères, dont le siège se trouve à Martillac et qui dispose d'une filiale à Boston, va immanquablement remonter après une période de baisse de 20 jours, qui devrait s'achever d'ici le 26 novembre.

"Les investisseurs actifs prendront position à l'achat sur le titre Implanet au cours de 0,186 € avec un objectif à 0,283 € en ligne de mire. Ils protégeront leur capital en plaçant un stop à 0,168 €", détaille ainsi le site. C'est le propre des analystes chartistes, qui décryptent la transcription en graphiques de l'évolution des cours de bourse, d'être plutôt sûr d'eux. En particulier parce que certains graphes concernant l'évolution future du cours d'un titre coté sont réputés avoir une valeur prédictive de 80 %.

Une ligne de financement pour assurer le futur

Le 9 novembre, cinq jours après cette analyse présentée sur le site de BFM Bourse, Implanet, société fondée et dirigée par Ludovic Lastennet (46 salariés, 7,8 M€ de chiffre d'affaires en 2017), annonçait la mise en place d'une ligne de financement obligataire d'un montant maximal de 1 M€, dont le taux de rémunération n'a pas été précisé, contractée avec le fonds d'investissement suisse Nice & Green, à Nyon. Comme le précise la direction du groupe néo-aquitain, au 9 novembre Implanet ne dispose pas des ressources financières nécessaires pour couvrir son activité prévisionnelle au cours des 12 prochains mois.

Implanet annonce vouloir financer, grâce à cette ligne obligataire, le développement d'accords stratégiques et d'un nouveau modèle de vente en direct.

"Ce nouveau financement avec Nice & Green vient sécuriser un financement mensuel nous permettant de poursuivre notre approche de vente en direct sur les principaux marchés européens que sont le Royaume-Uni et l'Allemagne et la finalisation de partenariats stratégiques", déroule Ludovic Lastennet.

Conformément à son habitude Nice & Green n'a fait aucun commentaire sur le sujet.

Un accord international pour les prothèses du genou

Le 13 novembre suivant Implanet a annoncé la signature d'un accord de distribution pour ses prothèses de genou Madison avec la société australienne Kico Knee Innovation Company PTY LTD, alias Kico, à Pymble (Nouvelle-Galles du Sud). Ce contrat va tout d'abord couvrir (de façon non exclusive) la distribution des prothèses de genou sur les marchés à fort potentiel que sont, selon Implanet, les Etats-Unis et l'Australie. A partir du seuil de 1.000 implants distribués Kico bénéficiera de droits de distribution exclusifs pour une durée de 12 mois.

"La signature de ce partenariat valide la reconnaissance de la valeur clinique de notre technologie propriétaire Madison, relève Ludovic Lastennet. Avec plus de 17.000 prothèses du genou Madison implantées depuis 2010, principalement en France, nous avons pu démontrer la valeur clinique de notre produit. Les données collectées depuis plus de 7 ans nous ont permis de concrétiser ce partenariat, qui permettra à notre division genou de prendre un nouvel élan sur des marchés que nous ne pouvions envisager d'approcher seul commercialement", explique en substance le patron fondateur d'Implanet.

Si elle traverse une passe financièrement difficile cette société innovante dispose d'un portefeuille de brevets en orthopédie qui fondent sa valeur sur le marché international.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :