Le bon premier semestre 2018 du groupe I2S

 |   |  442  mots
I2S a remporté de très gros contrats de numérisation pour le compte de grandes bibliothèques.
I2S a remporté de très gros contrats de numérisation pour le compte de grandes bibliothèques. (Crédits : I2S)
Le spécialiste de la vision artificielle et de la numérisation d’archives I2S enregistre une jolie progression de son chiffre d’affaires.

Au cours du premier semestre 2018 le groupe I2S, basé à Pessac (Bordeaux Métropole), qui conçoit, produit et distribue également des matériels d'acquisition et de traitement de l'image (caméras, logiciels) a vu son chiffre d'affaires progresser de +5,7 % sur un an, à 6,6 M€. Une croissance qui a profité aux deux branches du groupe : I2S-Vision, consacrée aux applications industrielles, et DigiBook, centrée sur la numérisation de documents reliés (en particulier de livres) et d'archives.

Avec le pôle distribution de sa branche I2S-Vision, le groupe girondin commercialise tout un ensemble de matériels de vision artificielle (enregistreurs d'images à haute vélocité, cartes d'interface d'acquisition, etc.). De même qu'il conçoit et fabrique des dispositifs de vision pour l'industrie, en contrôle non destructif, la santé (biomédical, dentaire), le secteur du bien être (cosmétique) dans le pôle applications. Au 1er semestre 2018 cette division I2S-Vision a réalisé un chiffre d'affaires de 4,2 M€, à +4,8 %, dont 3.663 K€ pour le pôle distribution (+2,1 %) et 576.300 euros pour le pôle applications, qui enregistre un très fort rebond à +26,4 %.

Le très gros rebond de DigiBook

La direction du groupe souligne que cette hausse est liée à la livraison à un équipementier historique "du premier modèle d'une caméra spécifique destinée à une application de contrôle industriel non destructif, conçue au cours de l'année 2017 et, d'autre part, de programmes cadencés de fabrication en série destinés à de nouveaux clients dans les domaines de la santé et du bien-être, dont les contrats avaient été signés au cours des semestres précédents".

Malgré son bon résultat global, le pôle distribution a connu un à-coup négatif au premier trimestre 2018 (-8,6 %) avant de se redresser le trimestre suivant (+14,8 %). Tout en restant très positive, l'activité de la division DigiBook s'est littéralement retournée pendant la période, passant de -9,30 % au premier trimestre sur un an (1.335 K€) à +38,9 % au second (1.082 K€), pour achever ces six premiers mois à 2,4 M€ de chiffre d'affaires (+7,4 %).

"DigiBook (36 % du CA) a enregistré pour sa part une hausse significative de son chiffre d'affaires, dépassant de 7,4 % celui du premier semestre 2017, lequel avait déjà été un des meilleurs parmi les six années précédentes, poursuivant ainsi la tendance haussière anticipée" commente notamment la direction.

Le groupe mise sur une poursuite de la croissance, grâce à de bons résultats commerciaux, et compte à l'avenir réduire sa dépendance à la distribution de produits. I2S compte intensifier la production de produits propres grâce à ses partenariats avec des laboratoires financés par des subventions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :