Energie : Base lève 1,5 M€ pour mieux vendre les panneaux Cogen’air

 |   |  487  mots
Sébastien Ackermann, fondateur de Base, lors du Forum Climat Cop 21 organisé à Bordeaux par La Tribune.
Sébastien Ackermann, fondateur de Base, lors du Forum Climat Cop 21 organisé à Bordeaux par La Tribune. (Crédits : Appa)
Base a bouclé une levée de fonds de 1,5 M€ pour accélérer la pénétration sur les marchés cibles de son super panneau Cogen’air, quatre fois plus efficace qu’un panneau photovoltaïque.

La société Base, installée à Canéjan (Gironde), qui a mis au point un type innovant de panneau solaire thermovoltaïque baptisé Cogen'air, capable de produire à la fois de l'électricité et de la chaleur, annonce la clôture d'une levée de fonds de 1,5 M€. Fondée en 2009 par Sébastien Ackermann, Base, qui compte aussi à son capital la société francilienne Johes, de Jean-François Vaury, est présidée via la holding 1M86 par Luc Milbergue, fondateur et dirigeant de l'agence historique de marketing bordelaise Stratégir (sondages, études de marchés).

"Cette levée de fonds va nous permettre d'accélérer notre développement sur nos marchés cibles : l'efficacité énergétique des bâtiments, le séchage de fourrage et de bois énergie, ainsi qu'un nouveau marché pour l'entreprise : le séchage de déchets. Il s'agit d'un marché très prometteur pour Base puisqu'il permet notamment de réduire l'enfouissement des déchets ultimes en les valorisant sous forme de combustible", précise Luc Milbergue.

Sébastien Ackermann souligne de son côté que le développement à l'export fait partie de la stratégie actuelle de Base. Les panneaux Cogen'air produisent trois plus de chaleur que d'électricité et sont déjà utilisés pour le séchage du fourrage, du bois et des déchets. La société Base relève par ailleurs que ses panneaux hybrides sont globalement quatre fois plus efficaces énergétiquement qu'un panneau photovoltaïque standard. L'énergie générée est utilisée dans le cadre de l'efficacité énergétique des bâtiments en chauffage, renouvellement de l'air, production d'eau chaude, rafraîchissement.

Avec Naco, la Région a répondu présent

Plus de 80 installations sont en fonction et l'entreprise entend mettre le turbo sur les marchés de l'agriculture, ceux des collectivités et du bois énergie. Cette levée de fonds, portée en particulier par la plateforme de financement participatif privé (hors banque) et solidaire Lita, a mobilisé de nombreux contributeurs, à commencer par le fonds en capital développement Aviva Impact Investing France, spécialisé dans l'investissement dans l'économie sociale et solidaire pour le compte du groupe d'assurance britannique Aviva PLC.

Mais Base a aussi convaincu le fonds Inco, impliqué dans la gestion d'Aviva Impact Investing France et dans les investissements éthiques et socialement responsables, de participer à cette levée de fonds. Autre intervenant dans cette opération de Base, qui a été accompagnée par le cabinet conseil parisien Finergreen : Naco, le fonds de co-investissement de la Région Nouvelle-Aquitaine, actuellement doté de 13 M€ et bientôt de 35 M€. Sachant que Naco est animé par Aquiti Gestion, qui affiche 90 M€ sous gestion. La Région a par ailleurs soutenu la mise au point des panneaux Cogen'air, notamment aux côtés de l'Ademe (Agence de l'environnement de la maîtrise de l'énergie) et de Bpifrance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :