Le Bordeaux Pitch Contest consacre 2 lauréats

 |   |  869  mots
Rhinov a remporté le Bordeaux Pitch Contest 2018, mardi 6 juin.
Rhinov a remporté le Bordeaux Pitch Contest 2018, mardi 6 juin. (Crédits : Anne-Sophie Annese)
Organisé par l'association Bordeaux Entrepreneurs, le Bordeaux Pitch Contest a attiré près de 500 personnes mardi soir, venues voter pour les startups les plus prometteuses. Deux lauréates ont été désignées à l'issue d'un concours record.

"Jamais encore nous n'avions reçu autant de candidatures, 56 au total." Président de Bordeaux Entrepreneurs, Alexandre de Roumefort avait le sourire mardi soir. Celui qui est aussi patron de la société U'rself a pu constater que cette 5e édition du concours Rencontres des entrepreneurs, rebaptisé Bordeaux Pitch Contest cette année mais toujours piloté par Sylvain Dartix, attirait toujours autant. Sur la cinquantaine de candidatures, 12 startups avaient été sélectionnées au préalable. Après une matinée de formation au pitch, elles ont été départagées par les différents jurys, qui ont choisi les noms des finalistes. Ces derniers ont pu soumettre leur projet au vote du public en début de soirée, devant un Athénée municipal comble et en présence d'Olivier de Trémaudan, cofondateur de la place de marché Vente-du-diable.com, ancien directeur général de Pixmania, aujourd'hui business angel installé à Bordeaux, et également de Xavier Faure (Spring invest), d'Elodie Fauqueur (Mon Animal privé) et d'Arnaud Péré (Monsieur Tshirt).

Nouveauté notable pour cette 5e édition, au-delà de l'évolution du nom de l'événement, la création d'une catégorie étudiants - entrepreneurs (ou entrepreneurs - étudiants, suivant comment on voit les choses) : sept dossiers ont été présentés grâce à différentes écoles bordelaises. "Globalement, la qualité des dossiers monte année après année", juge Alexandre de Roumefort. Un avis partagé par les différentes partenaires BNP Paribas, la mairie de Bordeaux, Soregor et Altaïde.

Aymeric Septvant, cofondateur d'Archidvisor, lauréate l'an passé, a pu témoigner de l'impact de cette victoire : "Le 1er prix nous a apporté beaucoup de visibilité ainsi que l'accompagnement du cabinet Altaïde (spécialisé dans les ressources humaines, NDLR) qui nous a amené beaucoup de candidatures solides. Aujourd'hui, nous accompagnons entre 200 et 250 recherches d'architectes par les visiteurs de notre plateforme chaque mois." Archidvisor vient d'intégrer la pépinière éco-créative des Chartrons.

Lire aussi : Dix startups bordelaises à suivre dans l'immobilier


Dans la catégorie startup, c'est Rhinov qui l'a emporté, face à Askovet (chatbot de conseils vétérinaires disponible sur Facebook Messenger) et Dipongo (compagnon d'apprentissage réinventant les contes et alliant univers réels et virtuels, stimulant la créativité des enfants). Rinov fait déjà preuve d'une belle maturité. Installée à Bègles depuis plus d'un an, elle fait aujourd'hui partie des startups "poids lourds" de la métropole bordelais avec un effectif total de plus de 40 personnes. Rhinov propose aux internautes, qui lui transmettent un plan ou des photos, d'obtenir des simulations d'aménagement intérieur en 3D réalisées par des décorateurs d'intérieur professionnels, pour 99 €.

Créée par Xavier Brissonneau et Bastien Paquereau, Rhinov enregistre actuellement 1.300 projets chaque mois sur son site. Rhinov s'adressait initialement aux professionnels, avec une offre BtoB lancée en 2014 et un service d'aménagement de décoration d'intérieur en ligne permettant de valoriser le potentiel des biens nécessitant des travaux d'aménagement ou de décoration. Elle a ouvert son service aux particuliers l'an passé, fournissant ses services immersifs ainsi que la liste des meubles, objets... utilisés pour les projections 3D, avec prix et liens vers les sites marchands. Rhinov vient d'intégrer l'accélérateur Up Grade monté par le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et opéré par Bordeaux Unitec.

Rhinov

L'équipe de Rhinov est installée à Bègles (crédit photo Rhinov)

Dans la catégorie étudiant - entrepreneur, c'est Meditect qui l'a emporté face à Olonet (dynamisation de l'enseignement grâce à l'holographie en temps que support). Meditect dernière a pour objectif de lutter, grâce à une application, contre la contrefaçon de médicaments et d'assurer leur traçabilité. Selon l'OMS jusqu'à 30 % des médicaments en circulation dans certains pays peuvent être des contrefaçons. Meditect avance quelques chiffres édifiants : les Douanes françaises auraient ainsi intercepté près de 2,6 millions de médicaments contrefaits en 2014. Selon la commission spécialisée de l'ONU, ce business, 20 fois plus rentable que celui de l'héroïne, rapporterait 1.500 milliards d'euros à ses initiateurs à travers le monde. Meditect explique également qu'un million de personnes meurent chaque année à cause de faux médicaments. Son application, s'appuyant sur la blockchain, permettra à tout un chacun de pouvoir scanner le numéro unique (datametrix) que chaque boîte de médicaments devra bientôt comporter, et de savoir directement s'il s'agit ou non d'une contrefaçon. Une directive européenne va imposer ce numéro unique sur les emballages à compter du 9 février 2019. Les Etats-Unis avancent également sur le sujet. Meditect a fait partie il y a quelques semaines des lauréats des trophées Let's go France 2018.

Meditect lauréat Bordeaux Pitch Contest 2018

Ces deux lauréats bénéficieront d'un accompagnement par les partenaires de l'événement et d'une adhésion gratuite, pendant un an, à l'association Bordeaux Entrepreneurs. Cette dernière regroupe une centaine d'adhérents, essentiellement des jeunes pousses et des entreprises en forte croissance. L'association organise des rendez-vous récurrents pour ses membres ainsi que deux temps forts : le Bordeaux Pitch Contest ainsi que Quai des entrepreneurs, qui permet à 16 startups de rencontrer autant de fonds d'investissement régionaux et nationaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :