Joué sort son instrument de musique révolutionnaire

 |   |  595  mots
Le Joué et ses différents modules commencent juste à être commercialisés
Le Joué et ses différents modules commencent juste à être commercialisés (Crédits : La Tribune / Mikaël Lozano)
Un support en bois soigné, des plaques de silicones que l'on appose d'un geste et que l'on remplace à l'envie... Le charme du Joué, l'instrument de musique électronique conçu par la société bordelaise du même nom, réside dans sa simplicité apparente - mais trop trompeuse - mais surtout sur les possibilités novatrices qu'il offre aux musiciens. La jeune société vient tout juste de le lancer sur le marché.

Le Joué cache bien son jeu. Cet instrument au design épuré se constitue d'une plaque faite de bois et de métal embarquant un capteur sensible à la pression. Le musicien n'a qu'à y placer des modules en silicone (touches de piano, cordes de guitare, pads de batterie, contrôleurs en trois dimensions...) qui peuvent être changés à la volée, d'un simple geste. Ces modules comportent une puce RFID qui permet au Joué de les reconnaitre instantanément, mais aussi d'enregistrer les préférences et effets que l'utilisateur pourra avoir programmé au préalable sur l'application dédiée... Il suffit de brancher le Joué via un câble USB sur un appareil doté d'une carte son (un smartphone, une tablette, un ordinateur...) pour pouvoir commencer à jouer.

Comme deux vidéos valent plus qu'un long discours :

Au-delà de la facilité d'utilisation, la dimension tactile pointue apportée par le Joué apporte surtout un nouveau champ d'expression pour ceux qui évoluent dans la musique numérique et ceux qui souhaitent la découvrir. Il offre des possibilités (contrôle du vibrato, des bends...) que les connaisseurs apprécieront et que les autres instruments de musique numérique n'offrent pas de la sorte. Derrière le Joué, une histoire déjà longue qui débute en 2002 dans l'esprit de Pascal Joguet, musicien désireux de piloter avec les doigts les logiciels musicaux de l'époque. La société qu'il monte ensuite, Jazzmutant, met au point le premier écran tactile multipoints de l'histoire. Bien avant l'iPad et l'avènement des tablettes tactiles... Jazzmutant change de nom et devient Stantum, connaît l'hypercroissance et les difficultés de l'industrialisation, subit le feu de la concurrence, lève 15 M€ mais beaucoup moins que d'autres concurrents, se réoriente vers une tablette pensée pour l'éducation... mais l'aventure finit par se terminer.

Logique de circuit court

Reste que l'idée originelle ainsi que la technologie sont restées. Pascal Joguet et deux ex-ingénieurs de Stantum, Guillaume Martin et Arnaud Rousset, ont ainsi donné naissance à Joué. Prudent et sans doute échaudé, le dirigeant refuse d'ailleurs l'étiquette de startup pour sa jeune société innovante : "On fait d'abord des produits pour être utilisés par les musiciens et vendus", résume-t-il. Le Joué, qui n'embarque pas de batterie et est alimenté par le smartphone, la tablette ou l'ordinateur auquel il est connecté, est compatible avec tous les systèmes d'exploitation.

"Une grande partie du produit est fabriqué en France, relève Pascal Joguet. Nous avons choisi des matériaux nobles, même si le réaliser en plastique nous aurait coûté moins cher. L'usine d'assemblage est située à deux heures de route. A l'exception des modules en silicone équipés du système RFID et aimantés, que l'on ne pouvait pas faire fabriquer en France faute d'acteurs capables de le faire, nous sommes dans une logique de circuit court."

L'instrument, qui s'est déjà confronté à une campagne de crowdfunding qui a permis de récolter plus de 91.000 euros et de valider l'intérêt, a été lancé officiellement lors d'une soirée à Darwin Ecosystème, où l'entreprise est installée. Des commandes sont déjà arrivées d'un peu partout dans le monde et les premières vidéos de démonstration réalisées par des musiciens électro font un carton. Joué privilégie la vente chez les revendeurs physiques et sur sa boutique en ligne (479 € pour le Joué et plusieurs modules), avant de le placer également sur les sites e-commerce bien connus des musiciens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :