Dronisos fait voler ses drones au Futuroscope

La société bordelaise Dronisos conçoit des spectacles de drones, qu'elle fait voler de manière totalement automatisée. Son dernier show, mêlant technique et artistique, est présenté au Futuroscope cet été. Dronisos se positionne sur un marché naissant mais en très forte croissance.
Dronisos fait voler des drones de manière totalement automatisée lors de spectacles mêlant danse, effets spéciaux... (ici, à l'occasion des 15 ans de Betomorrow)
Dronisos fait voler des drones de manière totalement automatisée lors de spectacles mêlant danse, effets spéciaux... (ici, à l'occasion des 15 ans de Betomorrow) (Crédits : Agence Appa)

Baptisé "L'Académie des drones", ce spectacle présenté au Futuroscope à partir d'aujourd'hui fait évoluer 15 drones de marque Parrot durant une quinzaine de minutes. Les engins jouent le rôle d'élèves plus ou moins dissipés face à un professeur, pour une séquence qui mixe danse, effets spéciaux...

"C'est l'aboutissement de longues recherches techniques, mais également artistiques. Notre rêve est que le spectateur oublie qu'il a affaire à des drones et ne voit plus que les "personnages" sur scène. Il nous semble que nous touchons au but et nous en sommes particulièrement fiers", souligne Jean Meillon, directeur général de Dronisos.

Le prochain gros événement de Dronisos sera le 19 août prochain la cérémonie d'ouverture des Jeux d'Asie du sud-est prévus à Kuala Lumpur, en Malaisie. Dronisos y fera voler une centaine de drones de nuit, au cœur d'un stade accueillant 60.000 personnes. Les équipes de la société s'entraînent actuellement près de Lacanau, en Gironde, sur un aérodrome. La société planche également sur un spectacle pour le cirque Gruss, avec qui elle travaille déjà.

Spectacles mais aussi applications professionnelles

Dronisos est issue de la PME bordelaise Betomorrow, qui a fêté cette année 15 ans. Précurseur dans les applications mobiles connectées, Betomorrow, dirigée par Sylvie Clin et Jean-Dominique Lauwereins, s'est développée dans les objets connectés, le suivi en temps réel d'événements sportifs... Son dernier virage stratégique en direction des drones l'a conduit à créer une seconde société, Dronisos, positionnée sur deux marchés : les spectacles de drones mais aussi les applications professionnelles (missions d'inspection, transport d'échantillons sanguins avec des tests en cours). Dronisos cherche à lever 4 M€ en deux fois, d'ici la fin de l'année, et espère que les contrats récents passés avec des noms tels que le Futuroscope vont l'y aider.

Lire aussi : Comment Betomorrow se diversifie dans les drones

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.