Les pôles Route des lasers et Elopsys fusionnent

 |   |  600  mots
En regroupant les deux pôles Route des lasers et Elopsys, la Nouvelle-Aquitaine se dote d'un super pôle de compétitivité à même de répondre aux enjeux des nombreux marchés de la photonique (ici un laser à fibre).
En regroupant les deux pôles Route des lasers et Elopsys, la Nouvelle-Aquitaine se dote d'un super pôle de compétitivité à même de répondre aux enjeux des nombreux marchés de la photonique (ici un laser à fibre). (Crédits : DR)
Dans le périmètre administratif de la Nouvelle-Aquitaine figurent deux pôles de compétitivité liés aux hautes technologies, à la photonique et à l'électronique / hyperfréquences. Depuis hier, Route des lasers et Elopsys ne font plus qu'un.

Labellisé en 2005, 10 ans après la décision du Gouvernement d'installer au Barp le Laser Mégajoule (LMJ), et initié, dès 2004, par l'association ALPHA (Aquitaine Laser Photonique et Applications) regroupant des structures de recherche et de transfert de technologie du domaine de la photonique, le pôle de compétitivité Route des lasers connait une accélération : il a fusionné hier avec le pôle de compétitivité de Limoges, dédié aux hautes technologies et notamment l'électronique - hyperfréquences : Elopsys.

"Le nouveau pôle intègre des technologies photoniques - laser et électronique - et hyperfréquences qui se marient parfaitement car les sources laser sont pilotées et asservies électroniquement et souvent modulées par un signal hyperfréquences. La part de photonique d'Elopsys représente d'ailleurs 30 % de son activité", explique Hervé Floch, directeur général de Route des lasers.

Préparé depuis plus de 14 mois par les équipes des deux pôles, ce rapprochement va prendre pour nom "Alpha - Route des lasers & des hyperfréquences". Il sera totalement opérationnel le 1er janvier 2017. Il s'appuiera donc sur deux domaines technologiques socles : électronique / hyperfréquences et photonique / laser, et développera en priorité des technologies stratégiques pour la défense nationale. Parmi ses objectifs prioritaires, l'amélioration de l'attractivité du territoire, à travers notamment, l'élaboration d'actions et de projets structurants inter filières en région.

Accompagner les projets jusqu'au marché

La nouvelle entité, qui réunira 250 entreprises, disposera d'un budget annuel de fonctionnement de 2 M€ (dont 1 M€ de fonds publics) qui devrait lui permettre de renforcer sa présence à l'international.

"Route des lasers, la Région et l'Etat dans le cadre des Investissements d'avenir, ont déjà des représentations en Chine et aux USA. La filière laser - photonique réalise 80 % de son chiffre d'affaires à l'export, nous nous devons de l'accompagner encore dans l'internationalisation de ses activités", souligne Hervé Floch.

20.000 emplois en Nouvelle-Aquitaine

En attendant, depuis 2005, les pôles Route des lasers et Elopsys ont en effet accompagné l'implantation de plus de 40 entreprises en Nouvelle-Aquitaine (30 en Aquitaine, 11 en Limousin) soit plus de 1.700 emplois directs et 6.800 emplois indirects. A ce jour, l'ensemble constitué par ce nouveau pôle de compétitivité compte 250 adhérents. Ce chiffre devrait s'élever à 350 d'ici à 2018. Le nouveau pôle projette l'installation de cinq à dix entreprises venues d'autres régions de France ou de l'international dans les deux prochaines années.

Les deux pôles réunis représentent plus de 6.500 emplois directs dans le secteur privé, et 20.000 emplois indirects sur le périmètre de la Nouvelle-Aquitaine. Ces données devraient croître, à l'image du développement attendu des business des lasers et des hyperfréquences. Bref, la corbeille des mariés est plutôt bien remplie...

L'assemblée générale a élu Jean-Pierre Giannini, directeur du CEA/Cesta et ancien président du pôle Alpha - Route des lasers, au poste de président de Alpha - RLH, tandis que Hervé Floch, ancien directeur de Route des Lasers devient directeur général du pôle et Thomas Colombeau, ancien directeur d'Elopsys, prend le poste de directeur adjoint.

Le business passé au laser
10 Md€ : chiffre d'affaires annuel de la filière photonique française
1,5 Md€ : chiffre d'affaires annuel prévu en 2020 de la filière en Nouvelle-Aquitaine
1.000 : évaluation du nombre d'entreprises de la photonique française
481 Md€ : estimation du chiffre d'affaires mondial de la filière en 2015
620 Md€ : estimation du chiffre d'affaires mondial de la filière en 2020
Source : étude (2014) de la DGE sur le secteur de la photonique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :