Europlasma toujours dans l’attente du décollage

 |   |  429  mots
Les problèmes d'Inertam ont plombé le début d'année d'Europlasma.
Les problèmes d'Inertam ont plombé le début d'année d'Europlasma. (Crédits : Agence Appa)
Europlasma a légèrement réduit son déficit, qui reste encore supérieur à son chiffre d’affaires au 1er semestre. Le lancement de la centrale CHO Morcenx, d’ici la fin de l’année, devrait permettre de redresser la situation.

Alors que le cours du titre Europlasma, coté en Bourse, continue à baisser, avec d'importants échanges à l'appui, le groupe landais vient de communiquer ses résultats semestriels au 30 juin 2016. Europlasma, à Morcenx, qui a vu son action atteindre la barre de 0,27 € en milieu de journée, avec plus de 1,3 million de titres échangés, annonce une perte semestrielle de 9.024 K€ au 30 juin 2016, contre -9.749 K€ l'an dernier à la même époque, soit un déficit en baisse de 7 % sur un an.

Ce groupe industriel, spécialisé dans le développement de technologies vertes articulées autour de la torche à plasma, à commencer par la neutralisation des déchets d'amiante, avec sa filiale Inertam, a vu son chiffre d'affaires passer de 6.903 K€ à 5.709 K€ pendant la même période, soit une baisse de 17 %. Des résultats largement influencés par l'arrêt de l'activité d'Inertam, qui génère l'essentiel du CA du groupe landais et qui a connu des déboires techniques en début de semestre avec une chute de 23 % des volumes de déchets amiantés traités. L'activité énergies renouvelables du groupe (CHO Power), focalisée sur la mise au point de la centrale électrique à gazéification CHO Morcenx, a vu son chiffre d'affaires réduit au cours du 1er semestre 2016 à la portion congrue (3.000 €).

Les moteurs bientôt branchés à chaud

Les deux moteurs de 2 MW GE Jenbacher, quoi doivent permettre à la centrale d'atteindre sa production nominale d'électricité à partir de la gazéification de déchets et biomasse, sont en cours de test à froid (sans injection de gaz). Ils seront connectés à chaud à la centrale courant novembre. L'activité "Solution plasma" (Europlasma industries) progresse de son côté de 38 %, avec 826.000 € de CA au 30 juin, mais ne représente encore qu'une petite partie de l'activité du groupe.

"Les résultats consolidés du groupe pour ce premier semestre sont similaires à ceux de l'an dernier, affichant toutefois une amélioration du résultat net. Bénéficiant des progrès de CHO Power et d'Europlasma Industries, à la fois tangibles et conformes au plan de marche, ils sont néanmoins impactés par une situation exceptionnelle survenue sur notre filiale Inertam. Fort heureusement, la réactivité de nos équipes nous a permis de relancer cette activité de traitement d'amiante, qui retrouvera sa rentabilité normative dès 2017, et une croissance sous-tendue par le rythme toujours soutenu des réceptions de déchets amiantés", argumente Jean-Eric Petit, directeur général d'Europlasma.

Comme l'an dernier, la qualification technique de la centrale CHO Morcenx va jouer un rôle crucial pour l'avenir du groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :