Un site d'ampleur à Bordeaux pour booster l'aéronautique

 |   |  412  mots
Le nouveau bâtiment a été inauguré lundi 4 juillet
Le nouveau bâtiment a été inauguré lundi 4 juillet (Crédits : Photo Yann Moreau pour IRT Saint Exupéry)
Un nouvel espace de formation et d'innovation technologique a été inauguré hier sur le campus Arts et Métiers de Bordeaux-Talence. Ce bâtiment de 8.400 m2 est commun à Arts et Métiers et à l'Institut de recherche technologique (IRT) Saint-Exupéry. L'investissement s'élève à 10 millions d'euros.

Ils s'associent pour innover. Arts et Métiers et l'IRT Saint Exupéry (un des 8 IRT labellisés par l'Etat français) ont inauguré hier un bâtiment commun de 8.400 m², un nouvel espace dédié à la  formation et à la R&D pour l'industrie aéronautique. Situé sur le campus Arts et Métiers de Bordeaux Talence, il rassemblera de nombreux acteurs : étudiants, lycéens, apprentis, enseignants, chercheurs et entreprises.

"Nous avons une volonté commune : intensifier nos efforts en termes de formation, de recherche et d'innovation technologique pour favoriser la croissance industrielle de notre territoire. Notre ambition est de participer au développement et à l'émergence de filières créatrices d'emplois dans les secteurs de l'aéronautique et du spatial",soulignent Philippe Viot, directeur du campus Arts et Métiers de Bordeaux et de Xavier Aubard, directeur délégué de l'IRT Saint Exupéry.

50 personnes sur site

Cette plateforme commune a pour objectif d'agrandir le champ de compétences des deux établissements. Pour le site de l'IRT Saint Exupéry, déjà implanté depuis 2014 sur le campus de l'Ensam à Talence mais aussi à Toulouse, cette structure va permettre de déployer ses recherches sur les matériaux composites à matrice céramique et les assemblages innovants. Pour les Arts et Métiers de Bordeaux-Talence, cet espace donnera corps à sa plateforme Tech'In, un projet qui l'implique pleinement dans la formation pour l'industrie du futur. Au total ce sont 50 ingénieurs, doctorants, chercheurs et techniciens qui travailleront sur ce site. Des accords ont par ailleurs été passés avec les technopoles Bordeaux Technowest et Bordeaux Unitec pour accueillir et aider les startups régionales. Trois jeunes pousses sont actuellement hébergées au sein de la plateforme, deux autres sont à venir.

Ce site IRT-Arts et Métiers a été équipé d'outils dernière génération : les centres d'usinage de l'américain Hurco, ou encore la machine laser du japonais Amada. 3 millions ont été investis pour les installations techniques. L'investissement total s'élève à 10 millions d'euros, avec au rang des principaux financeurs l'IRT lui-même, le Conseil régional, l'Europe, Bordeaux Métropole, Safran, Arts et Métiers et sa fondation... L'enjeu est maintenant de faire en sorte que la recherche profite au monde de l'entreprise dans son ensemble et que les avancées qu'aura fait émerger cet équipement puissent servir aux PME et PMI de la région, et pas qu'aux grands groupes. Gros challenge que la classe politique suivra avec attention.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :