Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation labellise trois nouveaux projets

 |   |  415  mots
La PME montpelliéraine innovante ITK, qui porte le projet  NV², a ouvert l'an dernier un  bureau dans le Bordelais.
La PME montpelliéraine innovante ITK, qui porte le projet NV², a ouvert l'an dernier un bureau dans le Bordelais.
Suite à l’appel à projets du Fonds Unique Interministériel (FUI), trois nouveaux projets labellisés par le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation, Lussifer, Viti Optimum 2.0 et NV², vont bénéficier d'un financement leur permettant d'appuyer leurs recherches.

Le Fonds Unique Interministériel (FUI), programme qui permet de soutenir des projets innovants collaboratifs entre entreprises et laboratoires publics, émanant des pôles de compétitivité et soutenus financièrement par l'Etat et les Régions, va bénéficier à trois nouveaux projets labellisés par le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation, commun aux régions Aquitaine et Midi-Pyrénées.

"A travers les résultats de ce 21e appel, nous constatons que les porteurs de projets sont en totale adéquation avec les grands défis de l'agriculture de demain : une agriculture numérisée, robotisée, bio contrôlée et génétique", précise Daniel Segonds, président d'Agri Sud-Ouest Innovation.

Les projets

  • Lussifer, porté par Agronutrition (Haute-Garonne)

Ce projet porte sur le développement d'une gamme de produits fertilisants liquides concentrés en silicium. Dans ce contexte, il vise à mettre en place des solutions adaptées aux besoins des végétaux à travers la mise en œuvre de procédés de production et de formulation innovants. Afin de répondre efficacement aux attentes des agriculteurs, ce projet s'appuiera en particulier sur des travaux de caractérisation de matières premières et sur les réponses des plantes associées.
Montant financier du projet : 2,4 M€, aides accordées : 850.000 €.

  • Viti Optimum 2.0, porté par Qualisol (Tarn-et-Garonne)

Le projet vise à développer des outils de diagnostic innovants (plus précis, interopérables et connectés) pour faciliter et optimiser le travail du technicien de coopératives agricoles sur les parcelles viticoles et permettre ainsi d'apporter un conseil personnalisé aux viticulteurs dans le contexte EcoPhyto2.
Plusieurs outils mettant en œuvre des TIC seront développés et permettront aux techniciens de gagner en efficacité et confort de travail, tout en réduisant les risques de santé liés aux contacts avec les produits phytosanitaires. Ils devraient également leur permettre de gagner du temps dans l'interprétation du risque et apporter de la pertinence à leurs préconisations.  
Montant financier du projet : 3,6 M€, aides accordées : 1,3 M€.

  • NV², porté par ITK (Hérault)

Le projet NV² vise à mieux maitriser la gestion de l'azote en fonction du profil du vin visé, depuis la fertilisation de la vigne jusqu'au choix des levures et compléments azotés nécessaires pour la fermentation. L'enjeu de ce projet est de proposer aux vignerons et aux œnologues une approche intégrée de la vigne à la cave.
Montant financier du projet : 4,8 M€, aides accordées : 1,9 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :