Bpifrance a soutenu 8.204 entreprises en 2015

 |   |  430  mots
Mame Dieye, directeur régional de Bpifrance Poitou-Charentes, Julien Parrou, président du groupe Concoursmania, Annie Chanteloube-Lambert (Bpifrance Limousin) et Bruno Heuclin (Bpifrance Aquitaine)
Mame Dieye, directeur régional de Bpifrance Poitou-Charentes, Julien Parrou, président du groupe Concoursmania, Annie Chanteloube-Lambert (Bpifrance Limousin) et Bruno Heuclin (Bpifrance Aquitaine) (Crédits : DR)
Bpifrance présentait ce matin dans les locaux du groupe Concoursmania à Bordeaux son bilan 2015 sur le périmètre de la grande région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes. 8.204 entreprises ont été soutenues l’an dernier à hauteur de 1,2 Md€, autorisant près de 2,6 Md€ de financements publics et privés.

Bpifrance a présenté ce matin ses résultats 2015 pour l'Aquitaine, le Limousin et Poitou-Charentes, en précisant d'emblée que les trois directions régionales continuent d'exister avec des bureaux à Bordeaux, Pau, Limoges, Poitiers, et même La Rochelle qui vient d'ouvrir. Pas de regroupement prévu à la suite de la fusion des régions donc, "les équipes vont même être renforcées", a déclaré Bruno Heuclin, directeur régional Aquitaine de Bpifrance, filiale de la Caisse des dépôts qui accompagne les entreprises, de l'amorçage jusqu'à la cotation en Bourse, en crédit, en garantie et en fonds propres. Ainsi dans les trois régions en 2015, Bpifrance a soutenu 8.204 entreprises pour 9.315 projets, à hauteur de 1,2 Md€, autorisant près de 2,6 Md€ de financements publics et privés.

Financement à court moyen et long terme

Sur ces 9.315 projets, 895 concernent le financement des entreprises auxquelles Bpifrance a porté un concours de 368 M€ (+15 %) entrainant des financements à hauteur de 1,17 M€ (+16 %) en partenariat avec les banques et les organismes de fonds propres.
Son intervention sur le périmètre de la grande région pour le financement à court terme représente 313 M€ d'avances en trésorerie au titre des créances commerciales.
Dans ce bilan concernant le soutien à la trésorerie des entreprises, une aide globale de 125 M€ (+19 %) à 1.387 entreprises concerne le préfinancement du Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), avantage fiscal qui équivaut à une baisse de leurs charges sociales.
Bpifrance est également intervenue en 2015 dans 6.712 dossiers en garantie des banques pour 651 M€ de prêts bancaires.

393 projets innovants soutenus

393 projets innovants soutenus à hauteur de 237 M€ de financements, dont 84 M€ de concours de Bpifrance (+ 27 %). Ces interventions comprennent le Fonds unique interministériel (FUI) pour les projets des pôles de compétitivité et le Programme d'investissements d'avenir (PIA).
 
Enfin à travers son activité fonds propres, Bpifrance investit dans les entreprises en direct et via des fonds partenaires. En 2015, 10 entreprises d'ALPC sont concernées. Bpifrance intervient actuellement en fonds propres dans 42 entreprises d'Aquitaine Limousin Poitou-Charentes pour un montant de 96 M€. Elle est au capital de 3 entreprises innovantes à hauteur de 18 M€.
Du 1er janvier au 30 septembre 2015, Bpifrance a investi, via ses fonds partenaires (nationaux et régionaux), dans 25 PME. Ces fonds détiennent 370 participations dans des entreprises d'Aquitaine Limousin Poitou-Charentes pour un montant investi de 293 M€.
Bpifrance a souscrit 131 M€ dans 15 fonds régionaux ou interrégionaux actifs susceptibles d'intervenir en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, dont 10 aux côtés de la Région et ayant permis de mobiliser un montant total de souscriptions publiques et privées de 459 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2017 à 22:01 :
@Lapinrama , je confirme. Le nouveau moteur de recherche français Premsgo.fr s'est proprement fait jeté lors de sa demande d'aide financière. Impossible de joindre une déléguée, il y a barrage au standard . On ne vous propose même pas un rdv ni de revoir votre copie à la baisse (750 mille euros de recherche et dev demandé), et la réponse est si courte qu'il semble qu'il n'y a aucune expertise.

Si vous n'avez pas un gros pactole en fond propre, vous vous faites rembarrer direct au 1er contact. En résumé, ce sont toujours les ghrands groupoes et puissants qui sont financés par l'état, même après les élections de Macron...

On s'en tappe, on réussiera quand même ...
a écrit le 30/04/2016 à 9:23 :
Je veux bien que vous fassiez de la publicité , mais BPI n'aide pas les vrais startup .pourquoi? Si vous n'avez pas 3 ans d’existence et au moins 200 000€ de fond propre vous vous faites jeter.
Alors arrêtez de nous raconter des histoires , les startup se développent uniquement avec des capitaux privés et surtout à l’étranger .ALORS la création d'emploi en FRANCE
Il faut être copain avec pas mal de monde et on ne vous aidera que si vous des moyens financiers .Le fonctionnaire ne prend pas de risque .Retenez bien cette leçon et encore si il comprend ce que vous avez innové.Bon courage!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :