Design, à Mont-de-Marsan l’ESDL parie sur la croissance

 |   |  207  mots
Vue des futurs locaux de l'ESDL
Vue des futurs locaux de l'ESDL (Crédits : DR)
Avec son nouveau statut, l’Ecole supérieure de design des Landes (ESDL) va pouvoir ouvrir son capital à de nouveaux actionnaires pour financer son développement.

L'ESDL, créée à l'initiative de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) des Landes, est officiellement devenue un établissement d'enseignement supérieur consulaire (EESC) depuis la publication hier jeudi de l'arrêté de création dans le Journal Officiel. Avec ce nouveau statut, l'ESDL, dont le directeur général, Michel Ducassé, est aussi le DG de la CCI des Landes (CCIL) et le président, Philippe Jacquemain, le président de la CCIL, va changer de dimension et ouvrant d'ici fin avril son capital aux cinq autres CCI d'Aquitaine ainsi "qu'à deux collectivités territoriales landaises de premier plan". Impossible d'en savoir plus pour le moment sur le montant de l'augmentation de capital qui doit être d'abord validée dans les conseils d'administration des investisseurs.

"Nous recherchons aussi de nouveaux partenaires financiers à l'échelle de la grande région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes", explique-t-on à l'ESDL.

Cette école consulaire atypique entame ainsi sa feuille de route quinquennale et doit s'installer en particulier sur un nouveau campus pour la rentrée 2017, sur le site actuel du parc technologique So Watt, à Mont-de-Marsan, dans des locaux rénovés et agrandis d'une surface de 2.400 m2. L'ESDL forme désormais 90 étudiants par an. Ses dirigeants soulignent que l'ESDL pourra accueillir 450 étudiants d'ici à 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :