Europlasma va acheter les moteurs de Cho Power

 |   |  314  mots
Inertam, filiale d'Europlasma, neutralise définitivement les déchets d'amiante
Inertam, filiale d'Europlasma, neutralise définitivement les déchets d'amiante (Crédits : Agence Appa)
Le groupe Europlasma vient de lever 5 M€, dont 2,1 M€ en compensation d’une créance liquide et exigible. Ce qui va lui permettre d’acquérir les moteurs additionnels pour Cho Power.

Le groupe Europlasma, à Morcenx (Landes), coté en Bourse et spécialiste des technologies propres utilisant la torche à plasma, qui emploie une centaine de salariés et dont Jean-Eric Petit est le directeur général, annonce avoir recueilli des souscriptions fermes pour un placement privé de 5 M€, auprès d'investisseurs qualifiés agissant pour leur compte propre. Europlasma, qui avait un besoin urgent de trésorerie, a ainsi placé auprès des investisseurs privé un paquet d'obligations convertibles en actions (OCPP) représentant 5.008.452 €.

Jean-Eric Petit, à la fois spécialiste en biogaz et en retournement des entreprises en difficulté, précise que "parvenir à lever des fonds sans faire appel au marché et dans d'aussi bonnes conditions témoigne de la perception et des progrès de la crédibilité du groupe auprès d'investisseurs qualifiés que je remercie".

4,7 millions d'obligations convertibles

Ces 5 M€ seront essentiellement dédiés à l'achat des moteurs additionnels qui doivent permettre à la centrale électrique alternative Cho Power, développée par le groupe, d'atteindre la puissance nécessaire pour arriver à l'acceptation définitive (final acceptance) qui passe par les réserves actuelles dont souffre encore cette technologie unique au monde. Sachant que sur ces plus de 5 M€, plus de 2,1 M€ ont été obtenus par compensation avec une créance liquide et exigible à l'encontre de la société.

Cette opération a été actée par l'assemblée générale du groupe, qui s'est réunie le 8 décembre, et s'est soldée par l'émission de plus de 4,7 millions d'obligations convertibles pouvant donner droit, en cas de conversion, au même nombre d'actions ordinaire nouvelles d'une valeur nominale de 0,10 €. La conversion de l'ensemble de ces OCPP en actions entraînera une nouvelle dilution du capital social (entre 7 et 4 % - intérêts compris) mais cette levée de fonds était nécessaire à Europlasma pour pouvoir continuer à se développer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :