Transmitio.com, nouveau testament des “secrets” numériques ?

 |   |  438  mots
Avec Transmitio, les infos capitales des entreprises de plus en généralement dématérialisées et abritées derrière des codes et mots de passes peuvent désormais être transmises, selon les dernières volontés numériques des dirigeants
Avec Transmitio, les infos capitales des entreprises de plus en généralement dématérialisées et abritées derrière des codes et mots de passes peuvent désormais être transmises, selon les dernières volontés numériques des dirigeants (Crédits : Objectif Aquitaine / Mikaël Lozano)
Préparer l’après, quand on est chef d’entreprise, cadre dirigeant, ce n’est pas seulement préparer l’exercice suivant, l’opération de croissance externe à venir, le prochain challenge. C’est aussi, hélas, anticiper son décès. Pour les biens matériels, on connaît le testament, mais pour les informations clé, les codes numériques, les fichiers clients, le contenu ultra stratégique d’un carnet d’e-mails… qui sont parfois capitaux pour la continuité de l’activité d’une entreprise, il n’y avait rien, jusqu’à Transmitio.com.

Le saviez-vous ? Un dirigeant d'entreprise stocke, dans sa mémoire, mais plus généralement sur son téléphone, voire sur une feuille de papier collée dans le fonds du tiroir de son bureau... plus d'une vingtaine de codes et mots de passe qui donnent accès à des informations souvent capitales pour la continuité de son exercice, et donc de celle de son entreprise.

La dématérialisation générale des informations, le développement du cloud renforcent encore un peu plus l'importance des codes d'accès aux données numériques sensibles. En cas de décès du dirigeant, la perte potentielle de ses codes et identifiants laisse planer, au mieux, une paralysie momentanée, au pire une menace sur la continuité de l'activité de l'entreprise.

C'est à partir de ce constat, qui repose sur des expériences malheureuses, que les Bordelais Benjamin Rosoor et Marc Bouguié ont créé en août 2014 Transmitio.com, une société soutenue par Aquitaine Amorçage, la bourse French Tech, et désignée Trophée des investisseurs aux Destinées numériques 2014. Ce société propose, moyennant un investissement unique et... à vie (199 € HT), aux décideurs économiques, de bénéficier d'un coffre fort numérique "hébergé en France, sur des serveurs privés multiples, et de manière cryptée selon les normes bancaires", souligne Benjamin Rosoor, par ailleurs dirigeant de la société Web Report.

La transmission testamentaire de nos "vies numériques"

"Dans ce coffre le client sauvegarde et actualise ses codes et identifiants. Pour chacune de ses données sensibles il nomme un bénéficiaire, un proche, un comptable, un cadre dirigeant, un associé... qu'il peut également modifier si besoin", poursuit le cofondateur du service.

Une fois cela fait, il ne reste plus au client du service Transmitio.com qu'à transmettre ses dernières volontés numériques dans un testament enregistré chez un notaire, car Transmitio s'appuie, tout à fait normalement, sur le système successoral français pour garantir l'intégrité des données et directives et déclencher la procédure de transmission des infos clé au bon moment.

Il est devenu clair qu'au fil du temps et de l'époque, nous nous sommes tous construit des vies numériques. Dans le cas des dirigeants on peut même parler d'un "capital" numérique. Il ne restait plus qu'à trouver le moyen de transmettre tout cela post mortem à des personnes clairement identifiées. Transmitio.com semble, pour cela, bien plus efficace que le bout de papier rempli de codes collé au fond du tiroir ou sous le clavier d'ordinateur...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :