Les chercheurs de Muquans ont “trouvé” 1,7 M€

 |  | 337 mots
Lecture 2 min.
Bruno Desruelle, président de Muquans
Bruno Desruelle, président de Muquans (Crédits : Appa)
À partir de la technologie des atomes refroidis, qui a valu un prix Nobel de physique au Français Claude Cohen-Tannoudji en 1997, Muquans (Talence – 33) développe des instruments de mesure de très haute précision. Ses premiers succès commerciaux viennent de lui permettre de lever 1,7 M€ pour accélérer son développement industriel.

Créée en 2011 par trois ingénieurs de l'Institut d'optique, Arnaud Landragin, Philippe Bouyer (actuellement directeurs de recherche au CNRS) et Bruno Desruelle, la société pessacaise Muquans (11 salariés, 500.000 € de chiffre d'affaires en 2013) est spécialisée dans le développement d'instruments de haute précision reposant sur l'utilisation d'atomes refroidis par laser, avec pour commencer un gravimètre quantique absolu et une horloge atomique.
"Nous ne visons pas la révolution, mais l'évolution, l'avance technologique", expliquait à l'origine de la création de la société Bruno Desruelle, président de Muquans.

"De la même façon que nous sommes en mesure de développer une horloge atomique sans équivalent commercial destinée aux applications métrologiques, nous sommes en mesure de proposer une solution unique au monde en matière de gravimétrie, une innovation à destination des sociétés de géophysique".

Les marchés de l'exploitation
pétrolière et minière à l'affût

Les premiers prototypes de la société, qui est la première au monde à développer des solutions commerciales à partir de la technologie des atomes refroidis par laser, ont séduit des clients… et les investisseurs.

Muquans, qui a enregistré pour 2 M€ de prises de commandes, annonce en effet, ce jour, avoir levé 1,7 M€ auprès d'IRDInov, Aquiti Gestion, ACE Management avec l'appui d'Aquitaine Développement Innovation.

Contrairement à ce qui existe sur le marché, le gravimètre quantique de Muquans est ultra compact, léger (moins de 50 kg) et donc facile d'utilisation pour les acteurs des marchés de la géophysique appliquée comme la vulcanologie, la sismologie et surtout l'exploitation des richesses du sous-sol. De fait, une bonne partie du monde de l'exploitation pétrolière, minière, aurifère, a les yeux braqués sur Muquans. "Cette levée de fonds marque une nouvelle étape de notre développement. Elle va permettre à Muquans d'atteindre un palier important en matière de maturité industrielle. De magnifiques perspectives commerciales s'offrent à nous, principalement à l'export", annonce Bruno Desruelle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :