Blue Shark Power System : l’innovation dont l’Aquitaine attend beaucoup

 |   |  590  mots
Cette V3 du prototype de l'hydrolienne a été testée dans la lagune de Venise, en 2013
Cette V3 du prototype de l'hydrolienne a été testée dans la lagune de Venise, en 2013 (Crédits : Blue Shark Power System)
Tout juste installée dans la pépinière-incubateur de l’écoparc de Blanquefort, Blue Shark Power System se voit accorder une aide de 618.730 € de la part du Conseil régional d'Aquitaine pour la réalisation d’une hydrolienne innovante développée en collaboration avec le chantier naval Couach pour son industrialisation. Il faut dire que le projet se présente comme potentiellement structurant pour l'économie régionale.

Brevetée dans plusieurs pays, déjà testée, en 2013, dans la lagune de Venise,  l'hydrolienne innovante de la société Blue Shark Power System (siège à Blanquefort - 33) semble porteuse d'espoirs économiques en Aquitaine.

 

"Notre technologie est ultra compétitive car très légère, 15 tonnes, par rapport à des concurrentes qui pèsent entre 10 et 20 fois plus. Le tout pour une production de 1 MW par machine quand les concurrents plafonnent à 1,2 MW" affirme Philippe Rebboah, dirigeant de la société, ancien producteur de cinéma, passionné par les énergies renouvelables. Ce dernier annonce un ratio prix/MW qui serait 4 à 5 fois moins élevé que celui des technologies concurrentes. "Par ailleurs, notre technologie est à l'étude depuis six ans. La version testée l'an dernier à Venise était déjà la V3 de notre hydrolienne. Celle qui nous allons construire en Aquitaine sera la quatrième version, encore plus aboutie, plus audacieuse en terme de design".

 

Issue de plusieurs années de recherche de partenaires industriels et de centres universitaires, principalement italiens, la technologie serait donc parfaitement maitrisée. En tout cas, elle est le "moteur" d'une société de projet qui regroupe plusieurs acteurs sous la marque "Blue Shark Atlantique". La nouvelle société, emmenée par Blue Shark Power System vient tout juste de répondre à un appel à manifestation d'intérêt (AMI) pour les fermes pilotes hydroliennes du raz Blanchard (au large de la Normandie), et tout particulièrement pour une ferme de quatre machines.

 

Un prototype au Verdon en 2015

 

L' hydrolienne exploitée en exclusivité par Blue Shark Power System ne repose pas sur le fond mais "flotte" entre deux eaux, à la manière d'un cerf-volant, "ce qui facilite son entretien, et participe à la compétitivité de notre modèle" assure le dirigeant.

 

La réalisation, au cours du second semestre 2014, du prototype définitif de l'hydrolienne de Blue Shark Power System bénéficie d'un sérieux coup de pouce de la part du Conseil régional qui vient de lui attribuer une aide de plus de 618.000 €. Il fait dire que le projet pourrait s'avérer très structurant économiquement pour l'Aquitaine. Blue Shark Power System assure que plusieurs pays, en Europe et au delà, ont signé (comme le Brésil) ou sont en cours de signature (comme Shanghai) "ce qui représente un potentiel de vente de plusieurs milliers d'hydroliennes" affirme Philippe Rebboah, qui a choisi d'installer sa société en Aquitaine en raison "des compétences locales en fabrication aéronautique et en matériaux acier et composite", mais aussi pour l'ouverture maritime (terminal du Verdon) qui constitue un atout de poids dans une logique d'export. L'installation du prototype devrait d'ailleurs se faire au Verdon au début 2015.

 

Le chantier naval Couach (Gujan-Mestras)
embarque dans l'aventure

 

Outre le prototype définitif, la production industrielle des machines sera assurée par le chantier Couach, à Gujan-Mestras. Le chantier, spécialisé dans la production de yachts de luxe de grande taille (220 salariés ; propriété, depuis 2011, de la holding Nepteam) est associé à Blue Shark Power System au sein de la société de projet Blue Shark Atlantique.

 

En attendant, dans quelques semaines, Philippe Rebboah s'installera avec sa famille en Aquitaine. Dans un premier temps, l'activité de Blue Shark mobilisera cinq personnes et, ponctuellement, des spécialistes italiens dans ses nouveaux locaux de l'Ecoparc de Blanquefort. Mais, selon les porteurs du projet, au regard de l'intérêt marqué par le marché mondial pour leur hydrolienne, 80 emplois pourraient être créés d'ici 2017 par Blue Shark Power System en Aquitaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2014 à 18:41 :
Je préfère 1250 requins immergés pour de la production énergétique renouvelable plutôt qu’une centrale nucléaire en méditerranée.
Bravo pour la mise en œuvre audacieuse de cette entreprise, qui nous concerne tous :
La pérennité et l’indépendance énergétique.
a écrit le 19/06/2014 à 10:50 :
Du MGW cela commence à devenir du sérieux !!
Pour info, une tranche EPR fait environ 1600 MW...
a écrit le 19/06/2014 à 10:44 :
Bonjour,
J'ai montré à mon professeur de physique qu'il y a une hydrolienne qui produit 1MGW. Après il m'a répondu on va arrêter l'EPR, et 30 hydroliennes suffisent pour la terre entière...
Quelle prouesse technologique :)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :