ImpIants : Implanet dévoile ses résultats 2013

 |  | 245 mots
Lecture 1 min.
Ludovic Lastennet, directeur général
Ludovic Lastennet, directeur général (Crédits : Implanet)
Spécialiste des implants haut de gamme, Implanet annonce un chiffre d'affaires en très légère croissance. Le développement de son dernier-né, "Jazz", destiné aux chirurgies du rachis, fait déjà ses premiers effets. La rentabilité, elle, est pénalisée par l'arrêt de l'activité "hanche".

La société Implanet, créée en 2007 et spécialisée dans la création et la vente d'implants haut de gamme pour la chirurgie orthopédique, annonce un chiffre d'affaires 2013 (exercice clos le 31 décembre) en croissance. Avec 6,690 M€ contre 6,647 M€ en 2012, son CA est tiré par l'activité rachis (implant "Jazz", protégé par quatre familles de brevets internationaux) en fort développement. En outre, l'introduction en bourse de l'an dernier, a permis à Implanet de lever 13,7 M€ répartis entre la trésorerie (2,966 M€), les valeurs mobilières de placement (2,001 M€) et les immobilisations financières (8,807 M€).

Recentrage

La société, qui a décidé d'abandonner son activité "hanche", bénéficie de son recentrage vers des produits à forte valeur ajoutée ainsi que de l'optimisation de ses approvisionnements et des coûts de production. De fait, son taux de marge progresse nettement, pour atteindre 53,6% du CA, soit une progression de 6,4% par rapport à 2012. "Nous avons su recentrer le modèle économique et stratégique d'Implanet (33 salariés)", explique Ludovic Lastennet, directeur général de la société. "Nous disposons d'une structure optimisée qui pose les bases solides de notre croissance future, des moyens nécessaires… pour poursuivre notre développement avec détermination en 2014" assurait-il hier soir.

En attendant, le résultat opérationnel 2013 recule de 34,4% avec une perte nette de 6,843 M€ contre - 4,277 M€ en 2012. En raison, notamment d'une provision exceptionnelle enregistrée au titre de l'arrêt de l'activité hanche.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :