Exoès veut lever 5 M€

 |  | 196 mots
Lecture 1 min.
Exoès veut équiper les poids-lourds de ses dispositifs
Exoès veut équiper les poids-lourds de ses dispositifs (Crédits : reuters.com)
Spécialiste des systèmes de conversion de la chaleur en énergie, la société girondine doit financer une nouvelle phase de développement.

Exoès travaille notamment sur des solutions de récupération de chaleur à l'échappement des automobiles et des poids lourds, permettant une dépense moindre en carburant et une réduction de l'émission de CO2. La société girondine (12 employés dont 10 ingénieurs) est aujourd'hui "bien embarquée sur ce marché", estime son président Arnaud Desrentes. "Nous cherchons maintenant à lever 5 M€ afin de passer à une nouvelle phase de développement. Les premiers contacts viennent tout juste d'être pris avec des fonds d'investissements."

Des contrats à venir

L'opération, qu'Arnaud Desrentes espère boucler en début d'année prochaine au plus tard, doit permettre de financer l'intégration des systèmes d'Exoès dans des véhicules et de mener les batteries de tests qui suivront. "Il nous faut investir, recruter et protéger nos innovations", détaille le président. La phase d'industrialisation est envisagée à l'horizon 2018.

Exoès a conclu en fin d'année dernière un contrat de collaboration avec le géant américain Tenneco, deuxième équipementier mondial de systèmes d'échappement. "Une ou deux autres signatures importantes sont attendues cette année", affirme Arnaud Desrentes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :