Bordeaux Métropole : le tramway jusqu'à l'aéroport en 2021, le pont Simone Veil attendra 2022

 |   |  441  mots
Le pont Simone-Veil ne sera pas mis en service avant 2022, soit deux ans de retard sur le calendrier initial.
Le pont Simone-Veil ne sera pas mis en service avant 2022, soit deux ans de retard sur le calendrier initial. (Crédits : OMA Clément Blanchet – Rem Koolhaas.)
Avec l'avis favorable de la commission d'enquête publique, la desserte de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac par la ligne A du tramway est en bonne voie pour aboutir fin 2021. A cette date, en revanche, le pont Simone Veil devrait toujours être en chantier. Le futur franchissement de la Garonne devrait en effet accuser deux ans de retard pour une mise en service en 2022 au plus tôt.

C'est Alain Juppé qui a lui-même confirmé l'information dans les colonnes de 20 Minutes, ce 5 décembre au sujet du pont Simone Veil : "Il est vraisemblable qu'on sera conduit à lancer une nouvelle consultation et donc qu'on aura deux ans de retard." Soit une mise en service en 2022, au plus tôt, en raison du désaccord technique et financier entre Bordeaux Métropole et le groupement chargé de la construction.

Ce dernier considère que pour construire les piles du pont, des batardeaux, enceintes de travail en palplanches, ne sauraient suffire tant la qualité du sol est mauvaise et les courants importants. L'entreprise estime que ces batardeaux devraient être protégés, alourdissant la facture de 18 M€. Bordeaux Métropole - qui a attribué le marché de la construction du pont en juillet 2017, pour 70 M€ HT, au groupement d'entreprises Razel-Bec (mandataire), ETPO, Fayat TP, SEFI-Intrafor, Baudin-Châteauneuf et Barbot CM - n'est pas de cet avis en s'appuyant sur le bureau d'études Egis. Un expert et un médiateur ont été mandatés en juin dernier et devraient livrer leurs conclusions prochainement afin "d'arriver à une solution avant la fin de l'année", espère le président de la Métropole.

Avis favorable pour la desserte de l'aéroport

Les nouvelles sont plus encourageantes concernant l'extension de la ligne A du tramway vers l'aéroport de Bordeaux-Mérignac.

Extension ligne A du tramway

Ce tronçon d'environ 4,7 km comptera 4 nouvelles stations entre Mérignac et l'aéroport (en vert sur le carte). Il sera assorti d'une nouvelle ligne de bus dédiée de 16 km entre Le Haillan et Pessac Bersol dotée de 18 arrêts (en jaune et noir).

L'enquête publique environnementale, qui s'est déroulée du 24 septembre au 25 octobre 2018, a abouti à un avis favorable ce 4 décembre sur :

A noter que l'enquête publique émet également un avis favorable à la création d'une 5e station sur la ligne A extra rocade.

Le coût global du projet est estimé à 88 millions d'euros HT 2015 dont 48 M€ de travaux et 10 M€ de matériel roulant pour le tramway. La part du bus à niveau de service performant s'élève à 12 M€ HT. Les besoins de foncier qui s'élèvent à 53.000 m2, dont 9.000 m2 pour le parc relais, sont estimés à 3,87 M€ HT.Selon la mairie de Mérignac, les travaux devraient débuter fin 2019 pour une mise en service annoncée pour fin 2021.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/12/2018 à 10:52 :
Pourquoi reporter les nouveaux projets d'infrastructures. Le réseau routier de la métropole de bordeaux est saturé. La rocade n'est toujours pas en 2 x 3 voies. maintenant il faut aller vite. Le problème financier n'existe pas car trop de projet aurait pu financer les besoins actuels. Lorsque l'on veut on peut. Nous avons pris trop de retard. Ne comptons plus les dépenses effectués pour le grand contournement ou les projets d'un pont entre le Médoc et le blayais. On croirait une limace dessinant sont trajet. Bravo la France qui se veut moderne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :