Val de Garonne parie 6 M€ sur l’économie

 |  | 198 mots
Image des 22 hectares de l'actuelle friche industrielle du Parc André Thevet à l'issue de sa réhabilitation.
Image des 22 hectares de l'actuelle friche industrielle du Parc André Thevet à l'issue de sa réhabilitation. (Crédits : D.R)
22 hectares de friche industrielle situés à Tonneins, en Lot-et-Garonne, vont faire l’objet d’un programme de réhabilitation qui va déboucher sur la création, dès la fin de l’année, d’un nouveau pôle économique. La renaissance du parc Thevet est en route.

Les premiers travaux vont démarrer. Les premières livraisons de locaux interviendront dès la fin de cette année 2016.

En programmant 6 M€ de budget prévisionnel pour relancer le parc André Thevet, Val de Garonne Agglomération entend faire de son positionnement géographique, qui la situe entre Toulouse et Bordeaux de manière quasi isochrone (1h30 de Toulouse, 1h15 de Bordeaux par l'A62) un atout de choix sur le plan économique.

Après réhabilitation de la friche industrielle, Val de Garonne entend faire des 22 hectares (soit 30 terrains de football) du parc André Thevet, un nouveau pôle économique majeur dans la région Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes, bientôt Nouvelle Aquitaine.
Un nouveau sitequi a été pensé pour proposer un important choix en matière d'immobilier d'entreprise (cellules artisanales de 800 m2, bâtiments tertiaires (450 m2), bâtiments logistiques et/ou de production (de 2.000 à 17.000 m2) proposés à la location ou à l'achat, le tout à des tarifs attractifs : à partir de 90 € HT le m2.

Le pôle devrait compléter le dispositif d'accueil des entreprises déjà porté par Val de Garonne Agglomération, notamment Eurêka, réseau de pépinières d'entreprises installé à Tonneins, Marmande et Samazan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :